FMA | Barbara-Fairouz FMA | Barbara-Fairouz  
Musique
Dim. 13 novembre 2016 à 20:00
Le National
1220, rue Sainte-Catherine E., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:35.99$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Dorsaf Hamdani : chant
Daniel Mille : direction musicale et accordéon
Lucien Zerrad : arrangements, guitare et oud
Zied Zouari : violon
Phyras Haddad : percussions et oud
(France, Tunisie)

La longue dame brune de la chanson française et une princesse du chant arabe réunies dans leur langue respective [dans un spectacle] de toute beauté. Barbara + Fairouz est la plus belle surprise poétique de l’automne (L’Alsace, janvier 2015)

Ce pourrait être une rencontre dans un bar d’hôtel, un après-midi d’hiver, ou dans l’ombre d’une maison amie. Entre ces deux femmes immenses et secrètes, il y aurait de la pudeur et des confidences, l’instinct du partage et un immense respect. Il y aurait une parenté d’âme entre ces deux grandes dames qui font figure de mystères, chacune dans sa culture.



Ce n’est pas à un duel de divas que nous invite Dorsaf Hamdani en chantant Barbara et Fairouz, mais plutôt à un dialogue imaginé entre ces deux icônes de la chanson française et arabe, si lointaines et pourtant si proches l’une de l’autre; à une rencontre virtuelle originale entre Orient et Occident, entre des mélodies nées au Liban et d’autres au bord de la Seine. Dans ce spectacle, le pétillant de Fairouz semble éclairer les spleens de Barbara qui transmet à son tour son intelligence si pointue aux romantismes de la diva orientale. Les deux univers de Barbara et Fairouz se croisent, s’entremêlent, tantôt dans la langue de Molière, tantôt en langue arabe, dans une harmonie parfaite. « Un voyage entre deux répertoires que tout pourrait opposer, mais que la chanteuse Dorsaf Hamdani parvient à rapprocher avec une étonnante poésie » (Le Tarn Libre), s’appropriant ainsi les deux mondes, de sorte qu’on ne puisse les distinguer ne fût-ce que par la langue.

Reconnue comme l’une des plus grandes voix de Tunisie, Dorsaf Hamdani a l’habitude d’élargir son univers musical, dans l’espace comme dans le temps, que ce soit en explorant l’héritage des plus grandes chanteuses arabes (Oum Kalthoum, Asmahan, Warda) ou encore la poésie d’Omar Khayyam. Elle a démontré, au fil de ses prestations mondiales, une aisance fascinante dans l’interprétation de répertoires aussi divers que variés, du chant classique arabe aux incantations profondes de la musique soufie, portée par une puissante émotion et une voix exquise.

Barbara-Fairouz, le nouveau défi qu’elle se lance, enchante les spectateurs à travers l’Europe et le monde arabe et est acclamé par la presse : « Rien ne peut résister à Dorsaf Hamdani, interprète d’une intelligence et d’une classe impériales », écrivait Les Inrockuptibles pour saluer son immense travail d’exploration et la finesse de son interprétation croisée des deux répertoires.

Un spectacle unissant, au-delà du temps, de l’espace et de la langue, deux femmes libres et singulières, deux icônes de la chanson dont l’aura ne cesse de hanter, depuis des décennies, l’imaginaire de nos patrimoines. Un spectacle de clôture qui réinvente un espace de rencontre improbable et unit, d’une seule voix, deux parties d’un même monde!

Production internationale Accords Croisés

Co-production : Institut Français de Tunisie, La Cordonnerie-Cité de la Musique-SMAC des Pays de Romans. Création soutenue via le dispositif d’aide à l’accompagnement de carrière de l’action culturelle Sacem.

www.festivalarabe.com

  FMA | Barbara-Fairouz

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Emma la clown et Catherine Dolto
  Atelier guidé "Méditons ensemble"
  Dubwise Sundays | Reggae Dub Roots
  Rendez-vous voyage: Partir à Vélo
  Poésie et Open Mic
  CLAP ! Centre de recherche en art clownesque
  Réversible | Les 7 doigts à la TOHU
  Cocktail Cirquantique Célébration des fêtes
  Soirée: Quiz de la biodiversité



Vos commentaires

Excellent concert - salle non-adaptée à la grandeur de cette performance  
Je reviens du concert- La chanteuse avait une présence admirable et sympathique; une voix incomparable dépassant les talents des deux voix qu'elle incarnait: Barbara et Fairouz. Les musiciens et les arrangements étaient extraordinaires et très innovateurs et jouaient avec beaucoup d'enthousiasme dans leur accompagnements et solos. Malheureusement la salle (nous étions au balcon) n'était pas bien adaptée. Nous étions assis crispés, avec un climatiseur/ventilateur qui soufflait de l'air glacé dans nos dos et cous et dont émergeait une cacophonie qui hurlait dans nos oreilles et nous empêchait de savourer l'expérience qui autrement serait inoubliable. Il ne faut pas programmer des concerts dans cette salle pour les prochaines éditions du FMA et surtout pas pour un concert intime de clôture. Le programme FMA 17e édition était le meilleur depuis l'inception du festival - j'ai pu participer à toutes les éditions et j'ai hâte de voir la programmation du 18e édition. Merci à tous et toutes qui appuient et travaillent pour la réussite et l'avancement des programmes du FMA. À l'année prochaine! AH

Arpi H.
Lun. 14 novembre 2016