Festival Nuits d'Afrique | Jimmy Ohid Festival Nuits d'Afrique | Jimmy Ohid  
Musique
Jeu. 23 juillet 2009 à 20:30
La Tulipe
4530, av. Papineau, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:35.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Série Grands Événements du Festival!

«Oriental Roots». Le titre du dernier opus de Jimmy Oihid en dit beaucoup sur ses intentions musicales. Un mix explosif de chaâbi, gnawa, arabo-andalou, R&B, funk et reggae.

Né à Blida en Algérie alors que le pays est encore sous domination française, Jimmy Oihid traverse la Méditerranée à l’âge de 6 ans pour mener son 1er combat, un combat contre la maladie. Il profite de ce changement pour travailler sa voix et son oreille en écoutant James Brown, Jimi Hendrix, Bob Marley, Otis Redding, Jacques Brel, Edith Piaf… C’est de cette période que vient sa voix de velours et son appétit pour une large palette de musiques, d’où qu’elles viennent.
Devenu professionnel, il joue avec les influences, surfant entre chaâbi, gnawa, arabo-andalou, rythm’n blues, rock, funk et reggae. Un mélange explosif et unique ! Chantant en arabe, en français et en «yaourt» anglais, Jimmy Oihid chante l’amour, l’espoir, la solidarité.

Et lorsque Jimmy chante, il croit à ce qu’il dit, à ce qu’il fait, refusant obstinément de se glisser dans le costume que l’on a longtemps souhaité lui enfiler: celui d’un cheb de plus, surfant sur la vague du raï qui inondait la France dans les années 1990. Lui s’est acharné à se forger une identité différente, mettant en avant ses influences reggae et funk notamment et continuant à travailler et à rechercher de nouveaux sons, de nouveaux rythmes. Son premier album, Vivre libre, sort en 1990. Il sera suivi de Salam Alikoum, en 1992, de One 2 Free, en 1995, de Salam Alikoum Algérie, en 1998, de Freedom, en 2001 et, enfin, d’Oriental Roots en 2007. Durant ces années, Jimmy Oihid s’est souvent rendu en Jamaïque pour travailler avec les Wailers, laissant des traces indélébiles de reggae dans sa musique.

Parfait mélange d’oriental et de roots, pont entre le Maghreb et la Jamaïque, deux pays reliés par la voix chaleureuse de ce crooner hors normes, l’album Oriental Roots est autoproduit: «J’ai beaucoup discuté avec des responsables de maison de disques avant de le sortir. Rien n’a abouti et j’ai donc préféré ne signer avec personne. Ça fait 25 ans que je perds mon temps avec eux…». L’homme n’a pas pour habitude de mâcher ses mots. Dans le domaine des compliments non plus: «Enregistrer avec les Wailers, c’était comme entrer en studio avec un mythe», raconte-t-il. De quoi allumer des lumières dans ses yeux et lui donner une folle envie de continuer à enregistrer et à monter sur scène.

www.festivalnuitsdafrique.com

  Festival Nuits d'Afrique | Jimmy Ohid

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Humour au Helm
  Michel Mpambara, François Massicotte, ...
  Couscous Comedy Show
  Samedi Rire Pompette



Vos commentaires

Excellent  
Nous étions 4 et avons passé une excellente soirée...Nous avons danser du début à la fin,car la musique était très entraînante. Jimmy Ohid n'est pas qu'un bon chanteur, il est aussi humoriste et ses musiciens sont excellents. BRAVO et MERCI à "atuvu.com".

Nancy B.
Mar. 28 juillet 2009



Voyage festif  
Nous avons bien apprécié la générosité, l’humour et la présence sur scène de Jimmy Oihid. Il communique bien avec son public, qui le rend bien d’ailleurs, et chante avec passion. Malgré que nous aurions aimé d’avantage de musiciens sur scène, ce ‘citoyen du monde,’ nous a fait nous envolé pour une soirée festive. Le festival international nuits d'Afrique est sans contredit un de nois coups de coeur de l'été!

JolyDame
Ven. 24 juillet 2009



Méchant mélange  
C'est vraiment un artiste plein d'énergie qui nous a présenté une méchante macédoine de style qu'on peut cependant bouffer avec les mains car quand Jimmy t'invite tu es chez toi et tu peut oublier même les civilités. Spectacle plein d'humour et de clins d'oeil aux spectateurs avec des musiciens capable d'improvisation énergique. Tu sors du spectacle avec l'impression d'avoir assisté a un spectacle d'un artiste des plus sincère denrée rare dans un monde ou les stars du rock sont maîtres. Vive la musique du monde et longue vie a Nuits d'Afrique.

Yves P.
Ven. 24 juillet 2009



Musique rythmique  
Il y avait une belle complicité entre l'orchestre et les spectateurs, très belle performance de Jimmy Ohid, ce fut une belle soirée.

Yvon R.
Ven. 24 juillet 2009



Très coloré  
J,ai trouvé qu'il manquait un peu d'harmonie avec les autres musiciens....Cependant il a une belle présence.

Denyse M.
Jeu. 23 juillet 2009