Nocturnes Nocturnes  
Danse
Jeu. 10 mai 2007 à 20:00
L'Agora de la danse
840, rue Cherrier, Montréal
  Carte
25.00$ / Billet gratuit avec invité!
(Régulier:25.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Une production de Danse-Cité en coproduction avec Trial & Eros
En codiffusion avec l'Agora de la danse

Trois couples se rencontrent et se fuient. Ils explorent l'espace en de multiples géométries, se projettent dans des états épars de suspensions et de chutes, inventent des pas de deux dans de sensuelles luttes au ralenti, mesurent la résistance de l'autre, mais aussi sa force d'attraction. Nocturnes est une expérience des sens qui nous transporte dans un univers romantique, évoquant la période victorienne.

« ...découvrir une artiste dont l'imagination, la folie et l'inventivité sont à souligner deux fois plutôt qu'une. » Le Devoir

CHORÉGRAPHE INVITÉE, COSTUMES, ÉCLAIRAGES: Deborah Dunn
INTERPRÈTES: Stéphane Deligny, Sara Hanley, Audrée Juteau, Dean Makarenko, Sonya Stefan, Daniel Villeneuve
COMPOSITEUR: David Cronkite

Présenté du 2 au 12 mai à l'Agora de la Danse

danse-cite.org

  Nocturnes

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Lignedebus
  Troupe principale du Collège de Valleyfield
  Le clan des divorcées
  Z comme Zadig | Voltaire adapté au théâtre
  Les monologues du vagin
  Botox & Silicone
  Je suis un arbre sans feuille
  Mohamed le Suédois
  Burn Out Total
  Papoul
  Les mille et une nuits
  Guerre et Paix
  Lignedebus
  La singularité est proche
  No strings (attached)



Vos commentaires

Vive le romantique!!!  
J'ai rarement vu un spectacle de danse aussi drôle.. Tout y est: l'humour, l'amour, la beauté... et bien sûr le romantisme au clair de lune. Je me suis laissée enivrée par la musique de Chopin, le bruit des tissus, la couleur et les délires des interprètes. À ne pas manquer!

Marie-Claude G.
Ven. 11 mai 2007



Douceurs de nuit...  
Pas douce du tout la nuit! Les interprètes nous amènent dans un univers théâtral, même caricatural. Comme l'a dit l'un des danseurs, le début du spectacle nous rappelle fortement le cinéma muet. Vraiment....j'ai rit! Des images plutôt surprenantes se dessinaient devant nous, mais celle qui m'a le plus emporté est quand les trois danseuses sont habillées de blanc et que tous forment un genre de bal masqué. Les duos étaient en très belle communion, les mouvements de l'un poursuivant ceux de l'autre. Vraiment, c'est un excellent spectacle. Ceux qui l'ont manqué auront peut-être l'occasion de le voir puisqu'il sera probablement joué en tournée.

Criss
Jeu. 10 mai 2007