À douze ans, j'ai mangé un modèle à coller À douze ans, j'ai mangé un modèle à coller  
Théâtre
Mar. 8 mai 2007 à 20:00
Théâtre MainLine
3997, boul. Saint-Laurent, Montréal
  Carte
10.00$ / 50 % de rabais! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Réservez avant le 7 mai à 15:00.

La pièce À douze ans j’ai mangé un modèle à coller propose au spectateur de faire immersion à l’intérieur de la frontière floue qui sépare la réalité de la fiction. Le personnage de Philippe souffre d’un trouble psychopathologique, la paranoïa, qui l’empêche de vivre au cœur de la même réalité qu’Isabelle, Fée, Nathan, Rémi et Sophie.

Hanté par la certitude et l’exactitude du déroulement de sa mort prochaine, Philippe continue à se battre contre ce qu’il croît être la fatalité de son destin, mais qui est en fait son délire qui progresse sans cesse. Le docteur K. Dick, qui n’est pas sans rappeler l’auteur de Science-fiction du même nom, vient porter le délire de Philippe à son paroxysme. C’est avec la venue de ce personnage, qui d’emblée devrait l’aider, que Philippe éprouve la certitude qu’un complot entre son entourage et le Docteur se joue contre lui.

Créations les Indigestes produit des spectacles non prédigérés et dérangeants, dans un esprit de collaboration. Créations les Indigestes créé des spectacles qui ne sont pas prédigérés, afin de combattre, avec sa propre arme, le « trop plein » qui se fait sentir dans notre société actuelle.

www.lesindigestes.com

  À douze ans, j'ai mangé un modèle à coller

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Édith Piaf: Ma vie en rose et noir
  CHOPIN... sous les chandelles !
  Jean-Michel Pilc - Trio
  Fuat Tuaç
  Jean-Michel Pilc
  Serge Krief Trio & Denis Chang
  Daniel Boucher
  L'art de Jan Lisiecki | Concert II
  Florilège
  Le meilleur des années 60
  Hello Broadway | The Lyric Theatre Singers
  Un violoncelle seul... sous les chandelles !
  Julie Lamontagne Trio
  Musica Cubana
  Les jeudis Motown, Soul et R&B avec Snooksta



Vos commentaires

Pas facile d'être...  
J'ai vu hier soir la pièce à douze ans j'ai mangé un modèle à coller. Dire que mon invité s'attendait à quelque chose d'absurde, de comique vu le titre... La pièce traite finalement d'un phénomène beaucoup plus triste et troublant, la maladie mentale. Tout est au rendez-vous pour nous faire entrer dans le monde trouble de Philippe, personnage en pleine psychose paranoïaque; l'univers sonore agressant et omniprésent, le ton désincarné de tous les autres personnages de la pièce, la scénographie rappelant une salle d'attente travestie et les costumes à résonnance clinique. On peut dire que tous ces procédés furent efficaces pour nous fare ressentir le chaos de la maladie mentale. Un seul bémol, l'utilisation de projections qui m'a semblée moins pertinente. Comme si il fallait utiliser les nouvelles technologies à tout prix... Sinon, j'ai beaucoup apprécié découvrir un nouvel auteur qui a certainement des choses à dire et qui nous fait plonger dans un univers qui il est vrai est encore trop tabou malgré le fait qu'il nous touche souvent de près ou de loin. Son univers m'a rappelé celui de l'auteur britannique Sarah Kane, qui par ailleurs s'est suicidée... En espérant que l'auteur de "À 12 ans..." trouve sa catharsis en l'écriture pour que l'on puisse encore le voir. Une pièce à voir!

Marie-Mathilde R.
Jeu. 10 mai 2007