Letter Two - Lettre n° 2 Letter Two - Lettre n° 2 
Théâtre
Ven. 4 septembre 2009 à 19:00
Espace Libre
1945, rue Fullum, Montréal
  Carte
20.00$ / 25 % de rabais! (Régulier:27.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

NOTE: SPECTACLE EN ANGLAIS AVEC SURTITRES FRANÇAIS

Il n’y a pas de décor,
pas de costumes,
pas d’éclairages,
pas d’environnement sonore,
pas d’effet spéciaux,
pas de mise en scène,
pas de maquillage…
et pas de personnage.
Il y a un homme
en face de vous.
Et un cri :
Letter Two est une attaque
contre la médiocrité
et l’inauthenticité.
Chaque représentation
sera suivie d’une discussion
animée par
un « immodérateur ».
Âmes susceptibles s’abstenir.

Letter Two (Lettre n° 2) est le deuxième volet d'un triptyque intitulé Two Letters... And Counting !, une série de lectures-chocs qui dénonce la complaisance dans le milieu du théâtre, de la télévision et du cinéma canadiens. Dans cette « deuxième lettre », le comédien et scénariste Tony Nardi, un fabuleux acteur basé à Toronto, affirme — avec verve et véhémence — qu'une partie de la culture made in Canada est en crise. À l'aide de son ordinateur portable, seul sur scène, sans éclairage, sans décor, sans costumes, sans aucun artifice, l'acteur nous lit les lettres qu'il a envoyées à des intermédiaires de la scène culturelle canadienne. À mi-chemin entre le pamphlet et le théâtre, Letter Two propose une prise de parole directe. Et bouleversante.

Production: Tony Nardi
Une présentation d’Espace Libre
Auteur et comédien: Tony Nardi

www.espacelibre.qc.ca


  Letter Two - Lettre n° 2

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le Sapin de Noël
  Les monologues du vagin
  Cabaret Tollé
  Toute femme est une étoile qui pleure
  10 ans de mariage !
  Le saut du lit
  Gloucester - Délire shakespearien
  Macbeth de William Shakespeare
  Le clan des divorcées
  Crudités
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Joyeuse Matinée de Noel
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier



Vos commentaires

Lettre à Tony Nardi  
Une réflexion stimulante sur l'état du théâtre au Canada-anglais, mais qui s'applique sans doute tout aussi bien au théâtre d'ici. Diagnostic sévère, mais non complaisant: le théâtre est devenu un lieu pour dormir! les acteurs sont des morts-vivants! le théâtre serait donc un art décoratif qui sert à la communauté des spectateurs à s'entre-flatter, et au milieu à s'entre-congratuler? En tout cas, Nardi nous prouve, sans décor, sans éclairage, sans maquillage, (comme le stipule la pub), que le théâtre est un art vivant, un lieu de polémique et d'échange véritable qui fouette les sangs. Avec une énergie hors du commun, il nous fait partager son amour du théâtre, mais aussi son exigence. Une voix qui détonne face au ronron consensuel habituel. Courez-y.

Pascale R.
Ven. 4 septembre 2009