Jerk Jerk 
Théâtre
Ven. 19 février 2010 à 20:00
Théâtre La Chapelle
3700, rue Saint-Dominique, Montréal
  Carte
20.00$ / 20 % de rabais! (Régulier:25.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

DACM / Gisèle Vienne / Dennis Cooper / Jonathan Capdevielle (FRANCE)

Théâtre / Marionnette pour adultes / Ventriloquie

« Jerk pourra paraître à certains insupportable. Mais à nos yeux, le théâtre qui se frotte avec une telle intelligence au réel, aussi violent soit-il, est salutaire. »

— Les Inrockuptibles

Jerk est une reconstitution sans compromis, effrayante et drôle, des crimes perpétrés par le tueur en série américain Dean Corll qui, avec l’aide de deux adolescents, David Brooks et Wayne Henley, a tué plus d’une vingtaine de garçons dans l’état du Texas au milieu des années 70. Dans la pièce, David Brooks purge une peine à perpétuité. En prison, il apprend l’art de la marionnette et écrit une pièce qui reconstitue les meurtres de Dean Corll. Il présente son spectacle en prison à une classe d’étudiants en psychologie que représente le public. Jerk mêle sexualité et violence, dans un registre digne de l’esthétique gore.

lachapelle.org/new/calendar/67/257-Jerk/

  Jerk



  Consultez la critique disponible sur montheatre.qc.ca   
Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les tireux d'roches
  Hommage à Metaliica
  Frim Fram
  Samuel Bonnet Solo Project + guests
  Tableaux Op.1: Nørre/Etienne Mason/viñu
  Concert Allegra: Puccini, Nino Rota, Brahms
  Olivier Babaz en duo avec Raphaël Tristan
  Guy Lépine
  Une soirée Soul, Motown et Disco
  5539 Blues Avenue
  Paulo Ramos Quartet Jazz brésilien
  Fantaisies de Disney
  Par 5 chemins | Guillaume Martineau
  Ben Racine Blues Band
  Pierre Flynn – Sur la terre



Vos commentaires

Sidéré  
Dans cette pièce l'auteur nous conduits tout droit et sans détour sur le brutal chemin du passage à l'acte entre le fantasme et la réalité. Le tout était surpenant et completement sidérant. Le jeu de l'interprête, Jonathan Capdevielle, est des plus boulversant. A la fin de cette représentation, j'étais dans un état tel que j'ai applaudit sans me lever....et pourtant, cela méritait une ovation. Mes salutation et merci pour cette superbe soirée.

Bodyretail
Sam. 20 février 2010