Le désert Le désert 
Théâtre
Mar. 16 janvier 2018 à 20:15
Théâtre Prospero | Salle Intime
1371, rue Ontario E., Montréal
  Carte
25.00$ / 19 % de rabais! (Régulier:31.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Nuit d’hiver. Un homme te parle, à toi, de l’autre côté du lit. Il te parle d’un rêve qu’il fait toutes les nuits. Il te parle du trou dans son ventre, du vide qui s’installe en lui. Il ne te le dira pas, mais il te raconte surtout pourquoi il ne sera plus là, bientôt, peut-être demain.

Avec Le désert, le metteur en scène et acteur Frédéric Sasseville-Painchaud entraîne le spectateur au plus profond de la nuit. Dans une forme libre entre performance musicale, théâtre et spoken word, il convie le spectateur à une plongée intime et vertigineuse au cœur d’une relation toxique où l’Autre devient le remède illusoire à un mal impossible à nommer. Après La fureur immobile et Antigone au printemps de Nathalie Boisvert, Le désert est le troisième spectacle de la compagnie Le Dôme – créations théâtrales.


www.theatreprospero.com/spectacle/le-desert/

  Le désert

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  FAME - La comédie musicale
  FTAV: Des zombies et des hommes
  FTAV: Choix Multiple
  FTAV: Le dernier mot
  FTAV: L'Avare de Molière
  FTAV: Un beau salaud
  FTAV: La nuit des p'tits couteaux
  L'Homme Gris
  FTAV: À vos souhaits
  Festival de Théâtre Amateur de Victoriaville
  FTAV: La commission Condorcet
  Journalistes à tout prix!
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  FTAV: La capsule
  FTAV: Ça ne se fera pas en criant Algus!



Vos commentaires

Le désert   
Hier soir j’ai assisté à la pièce Le désert. Je dois avouer que j’y ai compris et vu la difficulté d’un gars en peine d’amour. Mais à part, je n’ai pas trop compris la gestuel ou les déplacements faits par l’acteur. En un second temps, le personnage s’approche du personnage du public et nous parle directement. Il veut créer des liens. J’ai adoré cette seconde partie. J’ai reconnu là le réel talent du comédien. Il était solide. Charismatique ++

Normand L.
Jeu. 18 janvier 2018