Première | Hochelaga, Terre des âmes Première | Hochelaga, Terre des âmes 
Cinéma
Mer. 17 janvier 2018 à 19:00
Cinéma Du Cap
300, rue Barkoff, Trois-Rivières
  Carte
Gratuit ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Les Films Séville sont heureux de vous inviter à la première du film Hochelaga, Terre des âmes, de François Girard.

Une tempête de pluie s’abat sur Montréal, provoquant un spectaculaire affaissement de terrain au stade Percival-Molson pendant un match de football. La partie est interrompue. En quelques heures, le stade devient un site archéologique protégé et des siècles d’histoire se révèlent sous nos pieds. L’archéologue mohawk Baptiste Asigny entreprend des fouilles qui le mènent à la découverte des multiples générations qui ont occupé ce lieu et de leurs secrets enfouis. Baptiste est dès lors déterminé à trouver ce qu’il cherche depuis toujours : la trace du village d’Hochelaga, là où ses ancêtres iroquoiens reçurent Jacques Cartier en octobre 1535. HOCHELAGA, TERRE DES ÂMES retrace 750 ans d’histoire à partir d’un seul lieu où les âmes de toutes les époques et de toutes les cultures se retrouvent malgré les siècles qui les séparent.




www.HochelagaTerreDesAmes.com

  Première | Hochelaga, Terre des âmes

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Tadoussac
  Liquidation - un photoroman aléatoire
  Ida - Ciné-club Horizons
  ONF à la maison | Memento mori
  Les Grands Esprits de Olivier Ayache-Vidal
  Après Coup | Station Vu
  Ciné-Club Panorama | Regards Hybrides
  4 mois, 3 semaines, 2 jours
  Ciné-Conférence: Hawaii - Le paradis
  Spécial animation pour adultes seulement
  Bagages
  Aurore de Blandine Lenoir
  Rouges et bleus (invités: joueurs de la LNI)
  Tadoussac de Martin Laroche
  Avril et le monde truqué – FIFEM



Vos commentaires

Voyage dans le temps  
Film particulièrement intéressant. Très bonne idée d'alterner les périodes historiques et les périodes actuelles. On pardonnera quelques invraisemblances.

Luc F.
Ven. 19 janvier 2018



Un film historique québécois différent...  
J'attendais le visionnement de ce film avec impatience. Tout d'abord, les images sont magnifiques. La caméra en mouvement que ce soit du sol ou du ciel donne un effet très réaliste à certaines scènes. Une bonne distribution; peu de surprise avec le talentueux Gilles Renaud, quelques faiblesses avec certains autres comédiens cependant. Si j'ai moyennement aimé le film c'est que j'avais l'impression qu'on avait du mal à me raconter l'histoire. Les passages du présent au passé, sans transition, sans rythme et une histoire qui part dans plusieurs directions à la fois. On comprend qu'il y a de la fiction mais ça devient un peu bordélique. Certaines scènes sont trop longues et n'apporte rien de plus au film. Bref, comme si, une idée géniale de film historique très artistique était née et qu'on avait essayé de faire plaisir un peu à tous les intervenants.

Annie F.
Ven. 19 janvier 2018



Hochelaga, Terre des âmes  
Film d'époque grandiose. Le jeu des acteurs est excellent. On devrait le présenter dans tous les cours d'histoire au Québec. Ce long métrage nous fait voir notre colonisation d'une manière plutôt brutale mais probablement réaliste...

Edith M.
Jeu. 18 janvier 2018



Film à voir  
J'ai bien aimé ce film qui nous relate des passages de notre histoire.

Claude C.
Jeu. 11 janvier 2018



Images à revoir ...  
Hochelaga, terre des âmes est un film saisissant, passionnant, poétique et d'une rare beauté visuelle. Saisissant parce qu'on ne veut perdre aucune parole, aucun échange, aucun message, tout nous paraît important, sur le champ. Passionnant, parce qu'il parle de nous, de nous via ceux avant nous, via TOUS ceux avant nous... Poétique dans l'enrobage, l'atmosphère, la suggestion ... Et d'une rare beauté visuelle qui donne envie de le revoir. Un seul bémol pour moi : les personnages de Jacques Cartier et ses collègues sont montrés comme un peu niais et ridicules. À l'époque, les navigateurs et explorateurs étaient surement des êtres forts, déterminés et autrement plus charismatiques que le Jacques Cartier au regard "nono" du film.

Carolle L.
Jeu. 11 janvier 2018