Le Cri Le Cri  
Danse
Ven. 25 septembre 2009 à 19:00
Édifice Wilder | Espace Florence-Junca-Adenot
1435 rue De Bleury, Montréal
  Carte
15.00$ / 42 % de rabais! (Régulier:26.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

« De cette rigueur sans fioritures (...) surgit une des seules qualités valides en danse, l’évidence de la simplicité. Ce Cri nous laisse sans voix ! » - Danser, Paris

NACERA BELAZA, chorégraphe née en Algérie et arrivée en France à l’âge de cinq ans, a reçu le prix de la Révélation chorégraphique du Syndicat de la Critique français en 2008 pour Le Cri, un spectacle quasi mystique, empreint de désir et de sensualité, qui a largement séduit. Rappelant la tradition des derviches tourneurs, qui cherchent l’alliance avec Dieu par une danse spiralée et verticale, Le Cri se concentre sur un mouvement qu’on pourrait qualifier d’originel. Une sorte d’imperceptible balancement intérieur qui croît à mesure qu’il envahit le corps. Sur les voix mêlées du chanteur Larbi Bestam, de la Callas et d’Amy Winehouse, ce mouvement en crescendo soulève l’être entier et l’arrache à sa condition. Une idée simple, vitale et sans fin...



COMPAGNIE NACERA BELAZA
Chorégraphie NACERA BELAZA
Interprétation DALILA BELAZA, NACERA BELAZA
En coproduction avec les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Le Forum — scène conventionnée de Blanc-Mesnil, l’AARC (Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel, Ministère de la Culture algérien), l’Ambassade de France en Algérie, le Centre de Développement Chorégraphique/ Biennale nationale de danse du Val-de-Marne, le Centre Chorégraphique National de Caen (Basse- Normandie), le Centre Chorégraphique National de Créteil (Val-de-Marne).

www.agoradanse.com

  Le Cri

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le clan des divorcées
  Insoutenablement longues étreintes
  Écoutez nos défaites
  Ktahkomiq
  Burn Out Total
  L'auteur
  Eau courante
  Non Finito
  Jours souterrains
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  Répétition
  La singularité est proche
  Les Plaideurs
  La déprime