Abstraction + Gravité Abstraction + Gravité  
Danse
Sam. 26 septembre 2009 à 20:30
L'Agora de la danse
840, rue Cherrier, Montréal
  Carte
15.00$ / 42 % de rabais! (Régulier:26.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

« Il n’y a que poésie dans ce spectacle. Il n’y a que sensations, émotions, nous sommes dans une dérive du plaisir immédiat qui se construit et disparaît en même temps. » - Lyon Capitale, Lyon

FABRICE LAMBERT est un artiste chercheur parmi les plus inventifs de sa génération. Les deux solos qu’il nous présente sont issus de son ambitieux projet L’Abécédaire, qui regroupe 26 courtes pièces autour de 26 thèmes correspondant à chaque lettre de l’alphabet. Abstraction joue avec les éclairages pour livrer une réflexion sur la mémoire, celle de l’humanité, qui s’accumule dans nos cellules et sur laquelle nos futurs s’érigeront. À la lettre G, il explore les forces qui agissent sur le corps et rend visible la notion de gravité grâce à un plan d’eau traversé par une lumière qui en révèle les infimes mouvements.

« Avec Gravité, Fabrice Lambert réussit une séance d’hypnose déroutante. [...] Ses mouvements, très lents, se reflètent de façon incroyable sur la toile. Une plongée virtuelle singulièrement réussie. » - Le Monde, Paris.



L’EXPÉRIENCE HARMAAT
Conception, chorégraphie et interprétation FABRICE LAMBERT
En coproduction avec Le Manège — Scène Nationale de la Roche sur Yon, Le Manège — Scène Nationale de Reims et le Festival Uzès Danse. Avec le soutien des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis.

www.agoradanse.com

  Abstraction + Gravité

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Je suis un arbre sans feuille
  L'Éveil
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Ai-je du sang de dictateur?
  Action Movie
  Coach de l'Amour
  Un soir à Paris
  Burn Out Total
  Mohamed le Suédois
  10 ans de mariage !
  Les monologues du vagin
  Botox & Silicone
  Dans la tête de Proust
  La singularité est proche
  Comme un grand trou dans le ventre