Chroniques Chroniques  
Théâtre
Mar. 6 octobre 2009 à 19:00
Théâtre La Chapelle
3700, rue Saint-Dominique, Montréal
  Carte
18.00$ / 28 % de rabais! (Régulier:25.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Chroniques, c’est le bordel.
Le désir de crier mais de ne pas savoir comment.
Chroniques c’est Maxquialesyeuxsortisducoeur
dans une mise en scène de l’auteur/acteur/danseur/musicien
Emmanuel Schwartz.
De son côté, forte de sa longue expérience sur les plus grandes scènes du Québec, Alice Ronfard s’attaque à
Béréniceadeuxsoeursquines’aimentpas
et pour sa part Jérémie Niel,
qui s’est fait remarquer avec ses créations à l’esthétique radicale s’occupe de JeneconnaispasClichy,maisjem’ensuisfaitbeaucoupdeclichés.
Chroniques c’est trois personnages qui traînent en eux des blessures à guérir.
Chroniques c’est le mal de vivre.
Chroniques, c’est un auteur, trois pièces, trois metteurs en scène,
sept acteurs, quatre concepteurs.

Première mondiale - Créée en résidence à La Chapelle

« Emmanuel Schwartz… cofondateur, avec (Wajdi) Mouawad, de la compagnie de création Abé Carré Cé Carré… incarne le prototype de l’artiste jeune et indépendant… Ses créations abordent la question de l’identité et “utilisent des références mythologiques pour provoquer l’éclatement de la réalité contemporaine”. »

— S.P., Montréal Centre-ville

lachapelle.org

  Chroniques

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les habits de sa majesté
  Comme un grand trou dans le ventre
  Botox & Silicone
  Splendeur du mobilier russe
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Dans la tête de Proust
  Vénus à la fourrure, de David Ives
  Le clan des divorcées
  Burn Out Total
  L'Éveil
  La singularité est proche
  Ai-je du sang de dictateur?
  Mohamed le Suédois
  Je suis un arbre sans feuille



Vos commentaires

Un objet beau  
La pièce est dure. Comme la vie. On assiste à un cris, un flot, un fleuve pas tranquille. La dernière chroniques est un moment d'une grande beauté; l'objet est un haut moment d'élévation.

Matthieu G.
Jeu. 8 octobre 2009