Le dernier des romantiques Le dernier des romantiques 
Cinéma
Jeu. 15 octobre 2009 à 18:00
Cinéma Méga-Plex Marché Central
901, boul. Crémazie O., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Alliance Vivafilm vous convie à la projection de la version non-finale du film "Le dernier des romantiques"

Le film raconte l'histoire du jeune André Mathieu, enfant prodige surnommé "Le petit Mozart canadien". Réalisé par Luc Dionne et produit par Cinémaginaire, le film met en vedette Patrick Drolet.

Le but de ce visionnement est de recueillir les réactions du public à la version actuelle du montage. Il s'agit d'une version non-finale du film, qui doit prendre l'affiche au printemps 2010.

Vous serez invités à donner vos commentaires sur le film après la projection.


  Le dernier des romantiques

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le pacte des anges - présence du réalisateur
  LION | Première Gatineau
  Ville-Marie | Un film de Guy Édoin
  Le pacte des anges
  Lion | Première Chicoutimi
  Mean Dreams (VF)
  Lion - Première de Sherbrooke
  Ciné-Conférence de voyage : LA RÉUNION
  Lion | Projection spéciale Brossard VF
  Ciné-Conférence de voyage : POLOGNE
  Ciné-Conférence de voyage : COLOMBIE
  Ciné-Conférence de voyage : PORTUGAL
  LION | Première Trois-Rivières
  Ciné-Conférence de voyage : BALI
  Ciné-Conférence de voyage : PROVENCE



Vos commentaires

Un grand pianiste  
Bonjour, Excusez le délais. Merci au réalisateur de nous faire connaître un grand artiste québécois. J'ai aimé la musique d'André Mathieu. Le jeu des acteurs étaient très bons. Cependant, j'ai trouvé quelques longueurs au film, Bien à vous, Lucie Charlebois

Lucie C.
Jeu. 19 novembre 2009



Presque sans fausse note  
Le visionnement test était bien agréable. Ce film est instructif et touchant. C’est incroyable qu’un tel génie québécois soit inconnu de la plupart de ces concitoyens. Ce qui m’agaçait un peu, c’est que l’âge des comédiens ne correspondait pas à l’âge des personnages, entre autre, au début, André a à peine 5 ans, sa sœur environ 3 ans et les comédiens doivent bien avoir 9 et 7 ans. Aussi, de 15 à 30 ans, il ne vieillit vraiment pas beaucoup… Bravo aux comédiens! Surprenant de voir Marc Labrèche et de ne pas pouvoir rire! Macha Grenon fait peur dans son rôle de mère aimante qui devient maladivement possessive et Patrick Drolet est attachant comme un ourson en peluche.

Johanne M.
Sam. 17 octobre 2009



Oeuvre innachevée ... la suite  
J'ai omis un commentaire concernant le titre que je considère inapproprié. Le romantisme, à mon avis, ne caractérise ni le film ni ce qui se dégage d'André Mathieu dans le film. Le titre est possiblement plus vendeur que s'il avait été éponyme, à cause de l'oubli dans lequel l'artiste a sombré, cependant, je crois qu'il reste un peu de travail à faire de ce côté. Michelle

Michelle D.
Ven. 16 octobre 2009



Un film qui promet!  
Malgré quelques longueurs, j'ai beaucoup apprécié ce film (non fini), la musique est sublime, le jeu des acteurs principaux (parents et le personnage de André Mathieu) est superbe. J'ai hâte de voir la version finale! Bonne journée

Nicole M.
Ven. 16 octobre 2009



Très intéressant, Le dernier des romantiques!  
Bonjour! Hier soir mon mari et moi avons assisté à projection du film "Le dernier des romantiques". Je trouve l'idée excellente de nous faire connaître le talentueux André Mathieu. Son histoire devrait être connu par tous. Aussi, le film pourrait être une prise de conscience aux parents qui "poussent" trop les enfants dans une discipline quelconque. Le film devrait indiquer la cause du décès de M. Mathieu. Nous avons passé un bon moment! Merci Jocelyne laplante

Jocelyne L.
Ven. 16 octobre 2009



INTERESSANT  
Le dernier des romantiques: ce film nous fait connaître et apprécier la musique de ce compositeur qui malheureusement n'a su être apprécié à sa juste valeur , et qui malheureusement a été oublié. Une excellente distribution et un magistrale performance d'acteur. Une reconstitution historique nous plonge bien dans l'époque. . Malgré quelques faiblesses, tout le monde devrait voir Le dernier des romantiques, dont la musique nous enveloppe du début à la fin et nous fait découvrir un pianiste qui aurait du marquer les temps

Priscille B.
Ven. 16 octobre 2009



A voir...  
Comme plusieurs commentaires déjà fait après la projection....la coupure entre l'enfance et le côté sombre et alcoolique du pianiste ne m'a pas semblé très clair. Je n'ai pas perçu la chute, le déclin. J'aurais aussi aimé voir l'enfant en train de composer. Les images de la partie (enfance ) sont splendides...vraiment. Les marteaux qui cognent sur les cordes....les vues de haut de l'orchestre..de toutes beauté. C'est déjà un beau film à voir...imaginez l'aboutissement. Vraiment, Luc Dionne m'a étonné. Merci

Michèle D.
Ven. 16 octobre 2009



Pipo  
La distribution est remarquable le scenario juste a point un tres bon film et dans l'attente de la sortie en salles merci beaucoupxxxx....

Chantal B.
Ven. 16 octobre 2009



Une photo SVP  
J'ai déjà écrit un commentaire hier soir mais aujourd'hui j'ai pensé qu'il serait intéressant d'avoir une photo du vrai André Mathieu au générique de la fin pour savoir à quoi il ressemble. J'ai une amie qui a une photo de lui car il était ami avec son père... si celà intéresse Madame Denise Robert, on pourrait lui faire parvenir.

Louise B.
Ven. 16 octobre 2009



Une réhabilitation de grande classe!  
Je serai la première à retourner le voir en salle et à acheter son DC. Le piano d'Alain Lefèvre... m'a transporté de bonheur et le jeu de l'acteur personnifiant André Mathieu me permettait d'y croire. Beaucoup apprécié les inclusions d'archives nous permettant de nous situer dans le temps...

Lise B.
Jeu. 15 octobre 2009



Un grand film  
J'ai été très touchée par ce film. J'ai pensé souvent à Alain Lefebvre pendant la projection et je suis certaine qu'il doit être heureux qu'André Matthieu sorte de l'ombre. J'entendais les commentaires des spectateurs après le visionnement. Il a été mentionné à plusieurs reprises que la transition entre l'enfant prodige et l'adulte alcoolique n'était pas assez marquée. Peut-être ai-je manqué de recul à cause de mon expérience de 23 ans comme infirmière en alcoolisme/toxicomanie mais il me semble que la souffrance de Matthieu était bien visible dès son jeune âge. On n'a qu'à se rappeler la vitesse à laquelle il a vidé son premier verre (de champagne?) et la remarque de son père à ce moment. Cependant, ce qui est important à souligner, c'est que ce n'est pas un film sur l'alcoolisme, mais un film sur un génie qui a fini sa vie dans la misère. je crois qu'il ne faut pas oublier le contexte historique et familial dans lequel Matthieu a vécu. Le milieu artistique a été très cruel envers lui et c'est vrai, comme il le dit si bien, qu'on adorait le petit Mozart canadien et qu'on ne voulait plus du compositeur adulte. Le public est parfois bien cruel... Je suis certaine qu'aujourd'hui, il pourrait revivre semblable situation.... On n'a qu'à penser à Céline Dion quand elle est passée de l'adolescence à l'âge adulte: de combien de moqueries a-t-elle été la cible??? Il aura manqué un René Angelil à André Mathieu et une mère qui l'étouffe moins. Je félicite tous ceux qui ont travaillé sur ce film, autant sur la production qu'à l'interprétation. Vraiment, j'ai hâte de voir le film en salle et j'achète la musique de Matthieu interprétée par Alain Lefebvre. Merci pour cette agréable soirée qui m'a fait vivre beaucoup d'émotions. Louise Baillargeon

Louise B.
Jeu. 15 octobre 2009



Quelques fausses notes  
Expérience intéressante. Par contre, j'ai plusieurs réserve par rapport à la deuxième partie du film. Par exemple, l'adolescence à Paris, l'alcoolisme d'André Mathieu. Les personnages secondaires sont difficiles à identifier et il m'a fallu quelques scènes pour comprendre que Karine Vanasse jouait sa soeur. Malgré ces bémols, Patrick Drolet joue en nuance et avec doigté le personnage principal.

Martine L.
Jeu. 15 octobre 2009



Bon film  
Evidemment on sait qu'il y a des retouches à faire , que le montage n'est pas terminé. La liaison entre l'enfance et l'âge adulte est un peu brusque . La scène de la vaisselle est un peu longue . Une très bonne idée d'avoir fait ce film qui nous fait connaître la vie d'André Mathieu qui était un génie , malheureusement très vite. oublié .Nul n'est prophète en son pays. Lamusique est très belle qui nous donne envie d'acheter son disque. Il y a une faute d'orthographe pour Dauville , c'est Deauville. Je suis très contente de ma soirée . Merci

Mireille L.
Jeu. 15 octobre 2009



Repetition  
Le seul point négatif de ce super beau film, avec des acteurs merveilleux, fut les 3 moments dans le film où lorsqu'il joue du piano, vous mettez des images mélangées qui nous montrent le passé, dans sa jeunesse, alors qu'il était adulé. Ce sont dans au moins deux cas, où, il me semble, ce sont les mêmes prises, les mêmes photos. C'est fatigant de regarder ce genre d'images superposées. La première fois j'ai trouvé cela original mais une fois c'est assez. Une autre méthode pour revenir dans ses souvenirs serait mieux. Un gros bravo!

Lulu Sur La Lune
Jeu. 15 octobre 2009



Le titre ne rend pas hommage au compositeur....  
J'ai vraiment aimé la scène des doigts et des marteaux de piano: les doigts, les marteaux, les doigts, les marteaux.... nous sentions franchement le rythme et l'alternance des deux. Rythme et équilibre. Un pur délice, qui rend un juste hommage à deux québécois talentueux, André Mathieu et Alain Lefèvre que j'adore, entre autre, pour sa capacité de difffuser la musique classique, avec justesse et passion.

Marie R.
Jeu. 15 octobre 2009