Un tramway nommé Désir Un tramway nommé Désir  
Théâtre
Jeu. 29 octobre 2009 à 20:00
Théâtre du Rideau-Vert
4664, rue Saint-Denis, Montréal
  Carte
29.00$ / 32 % de rabais! (Régulier:43.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Lorsqu’elle descend du tramway nommé Désir à la Nouvelle-Orléans, la délicate Blanche Dubois est déjà irrémédiablement perdue. Dans la chaleur de la nuit, elle découvre le petit appartement minable que sa soeur Stella partage avec son mari Stanley Kowalski.

Une chance s’offre à Blanche de s’abandonner au timide Mitch, l’ami de Stan, qui est subjugué par son charme discret. Mais les espoirs de Blanche seront-ils anéantis par Stan qui soupçonne sa belle-soeur de ne pas être aussi pure qu’elle le prétend?

Sylvie Drapeau renoue allègrement avec le metteur en scène Alexandre Marine qui l’avait dirigée lors de sa prestation magistrale dans le rôle-titre de Marie Stuart présentée au Théâtre du Rideau Vert il y a deux ans. Entourés d’une éblouissante équipe, ils enflammeront la scène avec cette oeuvre sensuelle de Tennessee Williams.



Une pièce de Tennessee Williams
Traduction Anne-Catherine Lebeau
Mise en scène Alexandre Marine
Assistante à la mise en scène Maria Monakhova

Avec: Sylvie Drapeau, Gregory Hlady, Catherine de Sève, Vitali Makarov, Paul Doucet, Danny Gilmore

www.rideauvert.qc.ca

  Un tramway nommé Désir

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  James Gelfand & Jean-Pierre Zanella Quartet
  Le meilleur des années 60
  Hommage à David Bowie
  Sarah MK
  Nomad'Stones au Groove Nation
  Ben Racine Blues Band
  Tableaux Op.1: Nørre/Etienne Mason/viñu
  Le Noël de Charlie Brown
  Mardis métissés – Paul Audy - Ubuntu
  Alex Lefaivre Trio
  Chantons Noël avec Cavelle-Nell Romeo
  Noël... sous les chandelles!
  Frim Fram
  Hommage à Metaliica
  5539 Blues Avenue



Vos commentaires

Du théâtre à son meilleur  
Excellente mise en scène et jeux de Sylvie Drapeau. À voir absolument!

Lise A.
Mar. 27 octobre 2009



Un Tramway Nommé Désir  
C'était ma deuxième fois à visionner cette pièce, celle-ci et une autre lors de mon secondaire. Je dois dire que j'ai beaucoup plus apprécié la mise en scène de la pièce vue au secondaire, à ma grande surprise. L'histoired'un Tramway Nommé désir est un classique incontournable, par contre, dès les premiers moments de cette pièce, j'ai eu du mal à apprécier le personnage de Blanche qui a mon avis était beaucoup trop hystérique et expressive. Sylvie Drapeau est fantastique car jouer ce genre de personnage n'a pas du être facile mais j'ai eu du mal à embraquer dans le jeu à cause de l'hyper expressivité des personnages. Somme toute, j'ai apprécié et je ne regrette pas d'y être allée.

Genevieve B.
Lun. 26 octobre 2009



Bon moment théâtral !  
Sylvie Drapeau est vraiment une très bonne comédienne. Adaptation originale. Décor astucieux. Une belle soirée !

Florence M.
Lun. 26 octobre 2009



Bonne soirée!  
Bonne pièce de théâtre, bon jeu de Sylvie Drapeau ainsi que celui des autres acteurs. J'ai bien aimé les chorégraphies qui accompagnent les changements de décor. Cela rend la pièce très vivante.

Ghislaine L.
Dim. 25 octobre 2009



Une belle soirée  
Nous avons passé une belle soirée. Il y a une sensualité extraordinaire dans cette pièce. De beaux hommes et de belles femmes se dévoilent. Le jeu d'acteur est irréprochable et le scénario très intéressant.

Pierre T.
Dim. 25 octobre 2009



Une représentation déroutante  
L'histoire est connue et bien entendu toujours aussi pertinente et percutante. Les acteurs sont bons, en particulier «Blanche», dont malheureusement je n'ai pas retenu le nom. Elle est en tous points remarquable. Je suis plus réservée sur la mise en scène.Elle doit correspondre à un certain profil de spectateur, qui n'est pas le mien. Aussi cette soirée ne restera pas gravée dans ma mémoire. Je ne prétend pas avoir un goût très sûr: je donne simplement un sentiment, qui est le mien, d'un plaisir un peu gâché.

Michele M.
Sam. 24 octobre 2009



Désir passionnée.  
Bien que j'ai trouvé cela agressif par moments, ce n'était pas toujours évident de suivre l'intrigue, par contre j'ai pu apprécier le talent des comédiens, et surtout celui de Sylvie Drapeau. Chapeau.

Yvon R.
Ven. 23 octobre 2009



Superbe spectacle  
Le texte ne vieillit pas. Les acteurs sont formidables. La mise en scène est au service des comédiens et la musique estompe ou amplifie le sentiment selon le cas. Un pur moment de plaisir.

Alice C.
Ven. 23 octobre 2009



Désir : une passion insatiable.  
Même si on lu la pièce, vu le film, on ne ressent jamais cette frénésie que de pouvoir y assister. Tennessee Williams, touche de plein fouet la nature humaine : le désir! Cette quête inextinguible que toute personne ne peut outrepasser. Chercher le fruit de la passion pour se sentir vivant. Rallumer cette fiévreuse étincelle d’un seul regard de l’autre. Mais surtout fuir le temps. Un minuscule instant afin d’oublier sa solitude, son vieillissement, et cet extrême rendez-vous, qui nous guette au tournant des souvenirs. Une séquence histrionique qui demeure toujours aussi pertinente, car chaque individu garde cette soif d’aimer. Au risque de courir à sa déchéance physique et psychologique. Telle l’épée de Damoclès blessant la chair, tout en meurtrissant l’âme, Blanche cicatrisera ses plaies en sombrant vers le néant. Ce chef-d’œuvre est fort bien rendu par tous les comédiens. On ne pourrait pas dire que l’un est meilleur, ou se démarque des autres, car ils sont tous vraiment impeccables. Presque deux heures sans interruption, et toujours la même fougueuse énergie de Sylvie Drapeau! Une mise en scène honnête, des décors minimalistes, et pourtant ils envahissent toute la scène. La production a eu le brillant concept de moderniser certaines situations, par l’agir des personnages et de certains échanges verbaux. «La chorégraphie» ajoute cette touche l’émotion, évoquant tous les «espaces-temps». Bien enfoncé dans notre fauteuil, il devient impossible de ne pas se laisser guider par ce «tramway», traverser cette nécessité vers le «désir», être à notre tour conquis! Était-ce si surprenant que la salle fit une longue ovation debout? Félicitations à tous, et un gros merci pour la qualité du choix du site d’Atuvu.ca!

Lise B.
Mer. 21 octobre 2009