The Vision Impure The Vision Impure  
Danse
Jeu. 19 novembre 2009 à 20:00
Usine C
1345, av. Lalonde, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Durée du spectacle : 1 h 45 avec entracte

Grande figure de la danse, Noam Gagnon enthousiasme les publics partout où il passe, en Amérique du Nord comme en Europe.

Après le vif succès remporté avec les pièces Running Wild (2005) et Monumental (2004), toutes deux créées à l’Usine C, le public attendait vivement le retour de Noam Gagnon sur la scène montréalaise. Pour le plus grand plaisir de tous, l’Usine C accueille de nouveau ce grand créateur et sa toute dernière oeuvre The Vision
Impure, pour laquelle il remportait le Isadora Award for Excellence in Performance en 2008.

Sa nouvelle production nous entraîne dans une danse qualifiée d’épuisante et d’éreintante. Pour Noam Gagnon, nos secrets personnels et collectifs sont inscrits dans nos corps et ils se révèlent lorsque ce dernier est soumis à des efforts extrêmes et arrive à l’épuisement.

Un solo époustouflant qui traite du rapport à l’autre ainsi que du jeu de la perception et dans lequel l’amour, les rêves et la mort se côtoient intimement.

www.usine-c.com

  The Vision Impure

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Five d’Igor Gotesman
  La fille inconnue des Frères Dardenne
  Ciné-Conférence de voyage : LA RÉUNION
  La tortue rouge de Michael Dudok de Wit
  Ciné-Conférence de voyage : COLOMBIE
  Moi Nojoom, 10 ans, divorcée
  L’avenir de Mia Hansen-Løve
  Ciné-Conférence de voyage : NORVÈGE
  Le Fondateur | Première Sherbrooke VF
  Un ours et deux amants de Kim Nguyen
  Ciné-Conférence de voyage : POLOGNE
  Julieta
  Là où Atilla passe
  Mademoiselle de Chan-wook-Park
  Le Fondateur | Première Québec VF



Vos commentaires

Époustouflant  
Un spectacle déconcertant. un performeur d'une grande intensité qui se livre avec virtuosité et sans retenu... spectacle d'une grande richesse émotionelle. belle découverte!

Iannick K.
Ven. 20 novembre 2009