Ze Psychotyk Happening Project... Ze Psychotyk Happening Project...  
Théâtre
Sam. 28 novembre 2009 à 20:00
Théâtre La Chapelle
3700, rue Saint-Dominique, Montréal
  Carte
20.00$ / 20 % de rabais! (Régulier:25.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Ze Psychotyk Happening Project ou La mort d'Alice

Peter James - Cabaret post post-existentiel

Last call ! Dernier service !
Le Kabeuret post post-existentiel et micromaliste est de retour… et viendra profaner les rivages sacrés de La Chapelle! Suite au dernier « métaflop », le collectif du PSYKOTYK, le Kabeuret le plus moche de l’univers est de retour sur terre pour 3 soirs… Only ! avec ses subhumans/survivants et leur trop-plein, leur sous-vide et leur pathétisme de base qui seront happy de vous avaler dans la salle des miroirs renversés de l’autre côté de la vie. See you soon, bienvenue, willkommen. The end is now, nous vous adorons, car voyez vous/because you see, nous sommes vos créatures.

lachapelle.org

  Ze Psychotyk Happening Project...

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Pierrot Fournier chante Brel
  Pike River Blues Band
  Lukas Geniušas
  Heymoonshaker
  Une soirée Soul, Motown et Disco
  Chantons Noël avec Cavelle-Nell Romeo
  Le meilleur des années 60
  Mardis métissés – Kyra Shaughnessy - Passage
  Choralies | Concert Bach - Ensemble Da Capo
  Quartom / les Petits Chanteurs du Mont-Royal
  Christine Tassan Trio Jazz Manouche
  Quatre saisons 2.0
  Un violoncelle seul... sous les chandelles
  Mythes et légendes
  Boubacar Traoré



Vos commentaires

Apocaliptic theater  
Qu'est-ce qui fait que l'on aime un peu beaucoup passionnément, follement pas du tout? Qu'est-ce qui fait que tel artiste nous bouleverse tandis qu'un autre nous laisse de glace? Question de phéromones diront quelques biologistes en ajoutant que c'est pour cela que l'on ne peut pas le sentir tandis que d'autres, plus prudents, affirmeront que c'est une sensibilité personnelle qui nous rapproche ou occasionne notre répulsion. J'ai peu cotoyé l'univers de Peter James. Toutefois, après l'avoir vu dans une représentation avec Catherine Tardif il y a quelques années, son jeu m'a séduit : son faciès multilangue m'a sidéré! Avec aisance le voici clown plus le voilà grave. Vraiment remarquable ce bonhomme; un hors-d'oeuvre théâtralico-circusphique. Avec Ze psykotik happening project, attendez à tout. En premier lieu, à peut-être ne pas comprendre, dans sa totalité, l'objet poétique qui se déploie sous vos yeux. En second lieu, à comprendre surtout qu'il fait bon, à l'occasion, de délier les brides de notre raison afin de nous abandonner à notre folie. Ne pas tout comprendre mais rire, rire du débordement d'une prothèse mammaire trop lourde, des amoureuses endormies, d'un clown désabusé, d'une danse de lapins, d'un cow-boys chantant, de cirque et quoi et quoi... Attendez vous au pire! Irrémédiablement, vous abandonnerez votre désir de comprendre et vous glisserez subtilement vers le rire en vous exclamant : quel joyeux bordel!. Peter James souhaitait ébranler la scène montréalaise qu'il trouve morose. Sans contredit, il y est parvenu! Allez, moi qui rarement bois et bien je vous lève mon verre. Et le paradis, à la mi temps de la vie... (Vous avez vraiment des yeux vous... On dirait un champ et je me vois allongé là, avec vous, tout près de l'étang.) Après, ce sera trop tard : on ne pourra plus en profiter! Allez. Santé!

Alain F.
Dim. 14 mars 2010