Le lieu commun Le lieu commun  
Théâtre
Sam. 16 juin 2007 à 20:00
Espace La Risée
1258, rue Bélanger, Montréal
  Carte
15.00$ / Billet gratuit avec invité!
(Régulier:18.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Une présentation de la Troupe Miroir de l'âme.

Le lieu commun nous présente des amoureux, une mère et son enfant, une femme de ménage et son client, etc. C’est un amalgame de scènes qui se déroulant dans un seul lieu: la salle de bain. C’est dans ce lieu sacré que chaque humain est ramené à ce qu’il est : un être qui chie et qui pisse; qui doit être propre, propre, propre; un être vivant face à son corps qui s’use et en rapport inévitable avec la Mort…

Texte de François Archambault
Mise en scène de Marc-André Thibault
Scénographie, costumes et éclairage : Pascal Douville
Comédiens: Constance Blier, Anne Loiselle, Sarah Duplain-Dionne, Jean-Francois La Barre, Simon Therrien, Olivier Fortier, Marie-Noëlle Doucet-Paquin
Mouvements: Constance Blier

Troupe Miroir de l'âme

Infos: 514-591-9700

  Le lieu commun

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Macbeth de William Shakespeare
  Gloucester - Délire shakespearien
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Le saut du lit
  Le Sapin de Noël
  Joyeuse Matinée de Noel
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  10 ans de mariage !
  Mes enfants n'ont pas peur du noir
  Le clan des divorcées
  Cabaret Tollé
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Crudités
  Les monologues du vagin



Vos commentaires

Jamais ennuyant  
Le lieu commun est une pièce fort originale qui se veut audacieuse et parfois provocante. Le thème de la salle de bain se veut le point central, mais on a droit à plus avec une animation jouée par un acteur de façon extravagante. Ses interventions, quoique intéressantes, m'ont semblées poussées un peu trop loin à certains moments. Somme toute, un bon divertissement que l'ensemble de la foule a semblé bien apprécier.

Regis A.
Mar. 12 juin 2007