Une maison propre Une maison propre   
Théâtre
Jeu. 10 décembre 2009 à 20:00
Place des Arts | Cinquième salle
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Écrite par une toute nouvelle voix de la dramaturgie états-unienne, Une Maison propre est une pièce fabuleuse qui a été finaliste pour un prix Pulitzer. Après avoir été acclamée partout aux États-Unis, elle a été traduite et jouée en français pour la première fois en 2007 par le Théâtre de l’Opsis.

Mathilda, une jeune actrice Brésilienne qui veut faire une carrière d’humoriste et qui recherche la blague parfaite, gagne sa vie en faisant le ménage de la maison d'un couple de médecins brillants, Lane et Charles. Un couple à qui tout réussi, mais qui est totalement à la dérive. La sœur de Lane, une folle du ménage, remplacera Mathilda dans ses fonctions afin de lui permettre de trouver «la blague parfaite». Les problèmes commencent quand Charles rencontre son âme-sœur, une patiente atteinte d’un cancer qu’il vient d’opérer. Bien malgré elle, Mathilda redonnera à toutes ces personnes un sens de la vie, de la mort et de l’amour.

Une maison propre, une pièce au sujet du nettoyage, des sautes humeurs et de l'amour. Une pièce où la vie de tous les jours est saupoudrée de magie et où l’ordinaire devient extraordinaire. Une pièce habitée par des personnages attachants, tendres, drôles et désarmants, où quatre femmes découvrent le pouvoir de la farce parfaite et apprennent que les méandres de la vie doivent être chéris autant que sa beauté.

Une pièce de Sarah Ruhl
Mise en scène de Martin Faucher
Traduction de Fanny Britt
Avec Émilie Bibeau, Hélène Mercier, Patricia Nolin, Denis Roy et Monique Spaziani

www.theatreopsis.org

  Une maison propre



  Consultez la critique disponible sur montheatre.qc.ca   
Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Crudités
  Histoires de Fins
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Les monologues du vagin
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Dans la tête de Proust
  Jeannot dans la tempête
  Les habits de sa majesté
  10 ans de mariage !
  Le Sapin de Noël
  Le clan des divorcées
  La singularité est proche
  No strings (attached)
  Cabaret Tollé



Vos commentaires

Reflexion sur l'amour  
On a beaucoups aime la subtilite du contenu de la piece avec ces textes et ses repliques....

Yasmina S.
Lun. 25 janvier 2010



J'ai bien ris!  
Nous avons tous bien aimé cette pièce. Les comédiens sont excellents et nous ont bien amenés dans leur univers délicieusement absurde.

José P.
Dim. 13 décembre 2009



Salle vide  
J'ai ete surprise ,la salle etait vide pourtant la piece n'etait pas mauvaise, je ne comprends pas pourquoi......

Lyne B.
Sam. 12 décembre 2009



Bizzart  
Les comédiens sont bons mais l'histoire est banale

Sylvie P.
Sam. 12 décembre 2009



Sujet intéressant.  
Les comediens ont été a la hauteur de leur renomée et la mise en scène correcte en soi. Toutefois et ce n'est là qu'une apréciation personnelle, je n'ai pas accroché au texte. Le sujet me semblait fort intéressant et les critiques étaient invitantes. Bref a voir quand même, il se peut bien que je sois seul a ne pas avoir accroché. Note: Cette soiré m'a quand même fait découvrire la 5ieme salle de La place des Arts, j'ai trouvé l'endroit très bien.

Bodyretail
Ven. 11 décembre 2009



Original et drôle  
La structure de cette pièce est vraiment inventive et originale. Plusieurs comédiens sont des comédiens d'expérience et ils sont tous excellents, même les moins connus. Le texte est savoureux. J'ai cependant trouvé bizarre qu'une des comédiennes dite d'origine brésilienne s'exprime en ce qui m'a semblé être de l'espagnol alors que la langue du Brésil est le portugais. Il est difficile de comprendre pourquoi il y avait si peu de personnes présentes à la représentation. Dommage.

Micheline D.
Ven. 11 décembre 2009



Drôle  
Beaux jeux d'acteurs

Laetitia L.
Jeu. 10 décembre 2009