Chambre(s) Chambre(s)  
Théâtre
Sam. 19 décembre 2009 à 20:00
Théâtre de Quat'sous
100, av. des Pins E., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:30.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

En renouvelant sans cesse ses méthodes d’exploration dramaturgique, Eric Jean nous propose un nouveau voyage dans les méandres de l’âme humaine où la réalité côtoie un univers onirique envoûtant. Cette fois-ci, dans une volonté de faire parler le corps de l’acteur et sa présence dans l’espace, la scénographie et l’environnement sonore seront les points d’ancrage d’une œuvre unique laissant émerger un nouvel espace identitaire.



Écriture scénique, dramaturgie et texte : Eric Jean et Pascal Chevarie, en collaboration avec les comédiens et les concepteurs
Mise en scène : Eric Jean

Scénographie : Pierre-Etienne Locas + Éclairages : Martin Sirois + Musique : Vincent Letellier + Assistance au son et sonorisation : Olivier Gaudet-Savard + Costumes : Cynthia St-Gelais + Maquillages et coiffures : Angelo Barsetti + Assistance à la mise en scène et régie générale : Annie Beaudoin

Avec : Évelyne Brochu, Maxime David, Sébastien David, Sylvie Drapeau, Matthieu Girard, Alexandre Landry, Sacha Samar

www.quatsous.com

  Chambre(s)



  Consultez la critique disponible sur montheatre.qc.ca   
Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Quartom / les Petits Chanteurs du Mont-Royal
  Samuel Bonnet Solo Project + guests
  Christopher O'Neil Thomas
  Hommage à Radiohead | Idioteque
  Taurey Butler Trio
  The Musical Box
  CHOPIN... sous les chandelles !
  Quartom – Acte III
  Hommage à Metaliica
  Miguel De Armas Latin Jazz Quartet
  Frim Fram
  Nuits Latin Jazz avec Alex Bellegarde
  Dawn Tyler Watson
  Distant Echoes
  FSM | Pour le meilleur des mondes



Vos commentaires

Chambre(s) la pièce d'un génie  
Bonsoir, Je m’appelle Jacques Couture Je suis né le 5 décembre 2009 et le 18 décembre 2009 au Théâtre de Quat’Sous à Montréal. Je veux dire par là que c’est l’instant présent qui compte et que je nais encore et encore à chaque fois que je vis tel bonheur comme celui de venir voir deux fois cette œuvre extraordinaire : Chambre(s) mais je sais maintenant que cette pièce s’accorde au pluriel… Je désire maintenant vous partager un petit texte que j’ai écrit pendant le moment culminant de la pièce soit pendant l’interprétation magistrale de Sylvie Drapeau de la chanson de Diane Juster : À ma manière. Chambres, c’est une pièce qui donne le goût de la conquête de l’autre, de soi ainsi que de se déployer; c'est-à-dire d’Être! Il y a tant de séductions, de beautés, de désirs, de poésies, d’affections et de génies dans cette œuvre que j’aurais applaudi de ravissement à tous les chapitres, scènes et actes… Merci à tous les actrices et acteurs qui nous ont fait découvrir leurs chambres. Vous avez été spectaculaires dans vos paroles et vos ressentis, magnifique et sublime dans vos chants, la danse et la prestation de vous-mêmes. Un merci de tout cœur. Un merci, absolu cette fois, à vous Éric Jean, créateur de cette œuvre par votre mise en scène époustouflante et si imaginative. Je n’ai jamais vu rien d’aussi beau, grand et qui m’a touché autant de toute ma vie. Nous avons au Québec un génie, c’est vous Éric Jean. Au plaisir, au bonheur et aux rencontres… Jacques P.S. Faites mes salutations à Julie, la gérante au bar et à la création de bonheurs! Elle est merveilleuse et d’un accueil formidable. Merci

Ontologue
Sam. 19 décembre 2009



Original  
Tous les comédiens étaient excellents.Très original comme conception.

Denyse M.
Jeu. 10 décembre 2009



Plein les yeux et les oreilles  
Une symphonie de couleurs, de sons et de monologues à la fois décousus et pleins de vérité crue... des comédiens qui se livrent nus à leur metteur en scène, chef d'orchestre de cette chorégraphie toute contemporaine.... merci.. un moment beau et intense ...

Valérie L.
Mar. 8 décembre 2009



En effet... À VOIR *****  
Une aventure théâtrale au vrai sens du voyage, découverte, un aller (sans retour). Un aller au sens d'une ballade intérieure et visuelle sont on ne se lasse pas et qu'on voudrait voir se prolonger. Un spectacle pur, vrai, sans melo-drame, sans prise de tête mais qui pourtant vous fait vivre l'intérieur de ces personnages aussi vrais que faux, aussi familiers que mirifiques. Réelle ballade dans l'irréel. À CONSEILLER À TOUT AMATEUR DE THEATRE, AUTANT QU AUX NÉOPHYTES. JEUNES OU VIEUX de 7 à 97 ans. Une belle soirée qui réjouit le coeur, l'âme et les yeux. Révélation: Un jeune comédien Alexandre Landry débordant de talent, de fougue et de force.

Alain R.
Sam. 5 décembre 2009



À vivre  
Enfin un spectacle que ne l'on pas pas que voir, qu'entendre, mais que l'on vit! Pour tous les gens du métier: c'est renversant! La vérité est presque malaisante, mais on aime le malaise non? Merci pour votre libération, elle fera son chemin pour tous les autres!

Marc-André P.
Jeu. 3 décembre 2009



Amalgame d'émotion(S)  
Cette exploration dramaturgique réalico-fictive, si l'on peu dire, est d'un coup de force dans tout les attraits que l'on peut énumérer au sujet d'une ''pièce''. J'ai vécu durant ce 1h40 un brassement d'âmes humaines toutes plus intéressantes les unes que les autres. Les comédiens sont merveilleux et la mise en scène est envoûtante. J'ai succombé au charme des comédiens et j'aurais même pris un heure de plus. La musique est l'attrait numéros un de cette expérience hors de l'ordinaire. Je suis devenu un fan d'Éric Jean ainsi que de Evelyne Brochu :) Allez passer une belle soirée, forte en sentiment, et vous ne le regretterez pas!

Jason D.
Sam. 21 novembre 2009