Urbain Desbois Urbain Desbois 
Musique
Ven. 11 juin 2010 à 21:00
Café Culturel de la Chasse-Galerie
1255, rue Notre-Dame, Lavaltrie
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Urbain Desbois est un joyeux poète urbain quarantenaire, établi à Montréal. À la lisière de la chanson, du rock, de la pop et de la country, son album La Gravité me pèse est agréablement léger et joliment écrit.

Urbain Desbois balade son crâne rasé, sa paire de lunettes et sa guitare sur les différentes scènes montréalaises depuis déjà un bout de temps. Des paroles qui surfent sur le double sens, la rime et l'invention de mots. Drôle de chroniqueur social, conteur d'historiettes du quotidien et amoureux transi qui susurre «mon pouls copie ton pouls» à sa chère et tendre quand il la tient dans ses bras, il pêche son inspiration à droite et à gauche, au gré de conversations, de souvenirs d'enfance et d'émotions vives.

Chantant le tout sur des rythmes bien ciselés, passant de la pop légère à la country, du slow et de la chanson à un rock garage au son un peu sale. Une basse, un violoncelle, une pedal steel, un orgue Hammond, un piano, un saxophone baryton… Le melting-pot est assez imprévisible, mais l'intelligence drolatique des textes et le bel enrobage signé Jean-François Lemieux (Jean Leloup, Daniel Bélanger) maintiennent l'auditeur sur le fil.

www.urbaindesbois.com

  Urbain Desbois

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Cabaret Tollé
  La singularité est proche
  No strings (attached)
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Dans la tête de Proust
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Jeannot dans la tempête
  Ai-je du sang de dictateur?
  Le Sapin de Noël
  Les habits de sa majesté
  Gloucester - Délire shakespearien
  Histoires de Fins
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Les monologues du vagin
  10 ans de mariage !



Vos commentaires

Super soirée !  
J'ai bien apprécié le spectacle. Urbain nous invites dans l'univers un peu particulier de ses chansons. Le Café Culturel de la Chasse-Galerie est un lieu accueillant et intime... avec environ seulement 80 places, cette salle nous permet une proximité avec l'artiste. Seul point négatif ; vers la fin de la soirée, quelques spectateurs fort désagréable et déplacés criant et frappant [pour ne pas dire vargeait] sur les murs de la salle durant et après les chansons. Les organisateurs de la salle aurait du, selon moi, intervenir... mais exception faite de ces désagréments, la soirée était vraiment génial ! BRAVO Urbain !

Steve D.
Sam. 12 juin 2010



Ô Québécor veut-tu ben y acheter son ostie de char  
Toujours aussi verbo-moteur et ayant un charisme que peut possède sur une scène le mangeur de patate en purée a mis le public de la Chasse-Galerie dans sa petite poche hier soir. Quel beau fou et quel génie des mots que ce Urbain Desbois. Je regrette mais je quitte trop pressé d'aller écouter en boucle son dernier CD La gravité me pèse.

Yves P.
Sam. 12 juin 2010