Splintergroup - roadkill Splintergroup - roadkill 
Danse
Ven. 12 février 2010 à 20:00
Place des Arts | Cinquième salle
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
24.50$ / 30 % de rabais! (Régulier:35.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

(Australie)

Une panne, un couple, un intrus.

À mi-chemin entre le road movie et le thriller, roadkill est une virée terrifiante dans l’univers d’un couple qui tombe en panne au milieu d’un endroit perdu. Voyage au cœur de l’agoraphobie et de la solitude de l’outback australien interprété avec une gestuelle intensément physique.

Chorégraphie : Gavin Webber, Grayson Millwood, Sarah-Jayne Howard



www.cinquiemesalle.com

  Splintergroup - roadkill

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  The Cuban Martinez Show
  Les Séries Spoken'Jazz
  Le Mario Rock Band en rodage
  L'art de bien chanter: airs et brunettes
  Une Soirée Soul, Motown et Disco
  Récital Schubert/Liszt sous les chandelles
  Rita Tabbakh
  Trio Comboïo
  Des mélodies... sous les chandelles !
  Place aux Jazzwomen | Journée Int. du jazz
  Les Mains Tendres
  Deux filles & un piano
  Laetitia Isambert chante Françoise Hardy
  Brel, Brassens, Ferré
  Soirée Jazz-Bossa Nova



Vos commentaires

Danse Australienne  
Que de bon mots pour ce spectacle. Des danseurs solides et fragiles à la fois. Décor simple mais évocateur, des moments très originaux. Pas besoin d'être un connaisseur pour apprécier et suivre le show. Nous avons passé une excellente soirée. Merci! Nico

Nicolas G.
Lun. 15 février 2010



Voyage au bout de l'enfer!  
Splintergroup-Roadkill m'a plu sous divers aspects. J'ai beaucoup aimé l'atmosphère créée, les jeux de lumière, les effets sonores. Chaque bruit, chaque faisceau lumineux semblait étudié pour parfaire cette impression de déroute, de "voyage au bout de la nuit", d'une certaine façon. Les danseurs m'ont impressionné par leur athlétisme: sans hésitation, ils se ruent sur la voiture (principal objet du décor), roulent dessus, s'écrasent par terre, tombent, puis re-sautent. Toutefois, je m'attendais à un peu plus de danse. L'atmosphère est beaucoup plus mise de l'avant que le lyrisme des mouvements corporels des danseurs. Que trop rarement les deux danseurs principaux ne font des duos. Cependant, certains moments d'instropection se font très bien sentir. À plusieurs reprises, le spectacle m'a fait penser au film " Lost Highway" de David Lynch, ce qui pour ma part n'a fait que jouer en sa faveur! Un spectacle à voir si vous aimez l'atmosphère mystérieuse des road-movies!

Alice M.
Sam. 13 février 2010