Mamani Keita - Festival Nuits d'Afrique Mamani Keita - Festival Nuits d'Afrique  
Musique
Jeu. 12 juillet 2007 à 21:00
Kola Note
5240, avenue du Parc, Montréal
  Carte
20.00$ / 28 % de rabais! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Présenté dans le cadre de la 21ème édition du Festival Nuits d'Afrique.

Dans une fascinante Afrique acoustique, les échos d’Europe sont admirablement arrangés par Nicolas Repac, le collaborateur d’Arthur H. L’ex-choriste de Salif Keita module sur des legs aux influences blues, orientales, et latines. Seules les cordes du n’goni rattrapent sa divine voix mandingue sans âge.





Assitan Kéita dite Mamani n'est plus à présenter tant elle ne passe pas inaperçue aussi bien par son look que par son inimitable voix. Celle-ci semble sortir d'un écrin lorsqu’elle s'exprime et possède la caractéristique des voix des grandes chanteuses africaines qui attaquent les notes par des suraigus pour glisser, en avalanche, vers le bas. Mamani Keita appartient à cette génération de vocalistes et musiciens africains établis en France dont le travail est remarquable. Comme Rokia Traoré ou Fania, elle a élaboré son propre style au contact de collègues français.



www.festivalnuitsdafrique.com

  Mamani Keita - Festival Nuits d'Afrique

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Pavarotti, Domingo et Carreras
  MUTEK | Motion 1 présenté par Red Bull
  Bach, Beethoven, Brahms sous les chandelles
  Calamity Jane
  Art de l'orgue | Art of the Organ
  Atelier de thérémine (Ether Weekend)
  Hommage à Joe Dassin
  Orientalys | Mosaïque
  Magnificat !
  Gala annuel | Musique de chambre Allegra
  Soirée swing Jazz
  Orientalys | Issam Kamal
  Hommage à Metallica @ Club Soda
  Orientalys | Youba, La fulgurante étoile !
  Orientalys | Massar Egbari



Vos commentaires

Douceur africaine!  
Mamani Keita nous a charmé! Ces sons et rythmes mandingues mêlés aux arrangements de l'ouest d'un ancien compagnon d'Arthur H... un régal. Mon coup de coeur va au joeur de ngoni (petite guitare malienne) qui accompagnait la chanteuse qui dégageait tellement de bonté et d'enthousiasme! Son solo à la Hendrix, dans son boubou traditionnel blanc est encore vif à mon esprit!

Arnaud Nobile
Jeu. 13 septembre 2007



la diva de Bamaco...  
...comme une pluie chaude africaine - qui se pointe trop rarement- qu'on goute, qu'on sent - et mon dieu qui fait du bien.

Dominique B.
Ven. 13 juillet 2007