Hommes à louer Hommes à louer  
Cinéma
Mer. 24 février 2010 à 19:30
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca : en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

Projection de l’ONF suivie d’une rencontre avec le réalisateur.

Des jeunes travailleurs du sexe de Montréal se sont confiés pendant un an au réalisateur Rodrigue Jean pour dire leurs difficultés et leur mal-être. Au fil des témoignages, Hommes à louer dessine le portrait dérangeant d’une jeunesse sacrifiée qui cherche à survivre dans la jungle urbaine.

Issus de milieux difficiles, victimes d’abus de toutes sortes, stigmatisés par une société qui, sans état d’âme, fait commerce de leurs corps, ces jeunes vivent une violence au quotidien qui les enferme, entre autres, dans la toxicomanie. Tous se débattent au jour le jour dans ce cercle vicieux, très conscients des limites de leur avenir.

Loin de tout voyeurisme et de toute fausse compassion, le film accueille cette parole « hors-la-loi » et redonne une existence sociale à ces laissés-pour-compte à l’humanité bouleversante.

www.onf.ca

  Hommes à louer

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Vol de nuit flamenco
  L'Envers de moi
  L’École buissonnière | Pierre-Paul Savoie
  Moi, petite Malgache-Chinoise



Vos commentaires

Intéressant  
Un film qui dépeint la réalité de certains travailleurs du sexe à Montréal. Par contre, ils ne nous montrent que ceux qui sont dans un cercle vicieux prostitution-drogue et qui en sont malheureux. La discussion était intéressante, mais ne m'a pas éclairée sur le phénomène et l'organisme sero-zero.

SuperMJ
Lun. 1 mars 2010



Hommes à louer  
Ce documentaire nous amène directement dans le monde des Hommes à louer, un détour de 2 heures 20 minutes dans cette dure réalité de la prostitution et de la drogue. C'est dur... Bravo!

Marjolaine J.
Jeu. 25 février 2010