Train, la promesse de Miyazawa Train, la promesse de Miyazawa 
Théâtre
Dim. 7 mars 2010 à 16:00
Théâtre Outremont
1248, av. Bernard O., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Chapeau melon et long manteau, Kenji prend le train pour porter un bol de neige à sa sœur mourante. Marie s’envole vers le Japon pour réaliser une promesse faite à son fils. Une rencontre, un voyage dans la mémoire de l’autre comme un miroir de sa propre quête. Un spectacle qui allie comédiens, marionnettes, théâtre d’ombres et musique sur scène (instruments traditionnels japonais, harpe et voix).

Kenji Miyazawa est l'auteur de certains des poèmes les plus célèbres de la littérature japonaise moderne. Il écrivait dans la région d'Iwate, dans une sorte de zone frontière. Inspiré de ce lieu, le Théâtre Incliné pose son regard sur une étape de sa vie. De son œuvre qu’il qualifiait « d’esquisses de l’imaginaire » , ils choisissent le poème Morning of the last farewell, dédié à sa sœur et quelques-unes de ses nouvelles les plus célèbres: Le Train de la voie lactée et Gauche le violoncelliste. Puis, s'ajoute le regard d’une Québécoise qui emprunte ce train de tous les possibles.



Le Théâtre Incliné propose des productions où le jeu physique, le théâtre d'ombres et la manipulation de marionnettes réinventées se croisent en un savoureux amalgame dont eux seuls possèdent le secret. Et le fruit de cette démarche unique trouve écho dans le monde entier.

www.theatreincline.ca

  Train, la promesse de Miyazawa

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le meilleur des années 60
  Christine Tassan Trio Jazz Manouche
  Choralies | Concert Bach - Ensemble Da Capo
  Pierre Calvé – Tout est vrai
  Les tireux d'roches
  Le Vent du Nord et De Temps Antan
  FSM | Plusieurs voix, une seule voie
  Sarah MK
  Bach avant dodo
  FSM | Pour le meilleur des mondes
  Quartom – Acte III
  James Gelfand & Jean-Pierre Zanella Quartet
  Hommage à Radiohead | Idioteque
  Les Choralies
  Alex Lefaivre Trio



Vos commentaires

Du théâtre à saveur japonaise pour les enfants !  
Voyage, acceptation du deuil, japon, le tout très poétique, trop peu de jeu de marionnettes cependant. En résumé, un petit bonbon pour les enfants sur fond de jolies notes de musique japonaise !

Caroline S.
Dim. 7 mars 2010



Parfum embrumé du Soleil levant  
Instruments traditionnels japonais : cordes et percussion. L'ambiance est installée. Quelques bancs, un rideau, des castelets aux usages multiples : symboliques ou utilitaires. D'une tête façonnée, d'un corps remembré émerge le verbe et du Verbe nait l'histoire : les histoires parallèles de Miyazawa ayant promis d'amener de la neige à sa soeur mourante et celle de cette femme allée chercher son fils au Japon. Si l'histoire peut, par sa thématique de la perte, de l'absence, apparaitre difficile à aborder pour un enfant, le ton poétique qui imprègne le texte japonais laisse évaporer tout soupçon de chagrin voire de douleur et prête même aux éclats de rire. En effet, cet humour si particulier, ces gestes amplifiés, cette exagération suscite l'intérêt chez le jeune spectateur (et n'est pas sans rappeler notre très cher Marcel Sabourin, bien guindé, du jardin de notre enfance) dont l'attention est tantôt retenue par une marionnette, une ombre, une projection tantôt par ces acteurs à la mine particulière!

Alain F.
Dim. 7 mars 2010