L'amour à trois L'amour à trois  
Théâtre
Ven. 7 mai 2010 à 20:00
Espace Libre
1945, rue Fullum, Montréal
  Carte
20.00$ / 28 % de rabais! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

L'amour à trois propose une trilogie sur les plaisirs et les affres de l'amour. Tibullus place son action dans une Rome antique imaginaire. Une femme soupçonne son amant aveugle de la tromper. Pour en avoir le cœur net, elle fait appel à un devin hermaphrodite. Sa jalousie provoquera la mort de son amant. La femme aux peupliers prend l'allure d'une fable. Une femme transforme ses amants en arbres. Bientôt, elle sera entourée d'une forêt. Cornemuse met en scène deux jeunes qui vivent l'amour comme d'autres pratiquent le sport extrême. Ils en subiront les conséquences néfastes. Ces trois textes traitent — on l'aura compris — d'Éros et des tours parfois cruels qu'il joue à ses adeptes.

L'écriture de ces trois pièces explore des modes ludiques et métaphoriques qui appellent une approche théâtrale où la parole est nourrie par une partition gestuelle précise. Trois textes où avant tout il est question du corps amoureux dans tous ses états. Le chiffre trois nous interpelle tous. Trinité, triptyque, trilogie, tromperie, trip. Larry Tremblay récidive avec trois pièces écrites sur vingt années objectives et, fictivement, sur 2000 ans d'histoires d'amours, toutes aussi cruelles et violentes. Trois metteurs en scène se partagent l'évocation d'amours où les corps sentimentaux sont voués à une mort inexorable.

Larry Tremblay a publié une trentaine de livres. Ses pièces ont été traduites dans plus d'une douzaine de langues et ont été produites dans de nombreux pays. En 2008, il est finaliste pour le prix Siminovitch, le plus prestigieux prix décerné dans le domaine du théâtre au Canada. Omnibus le corps du théâtre (depuis 1971) s'est allégrement partagé entre l'acte (Burlesque - 2008) et le verbe (Les comédies barbares - 1993). Du pur mime (La flèche et le cœur - 1991) à l'impureté avec des raretés du répertoire classique (L'histoire lamentable de TITUS - 2006) en passant par des hybrides (La dernière pièce - 1980), la petite histoire de cette compagnie est ponctuée par le métissage artistique.

Auteur : Larry Tremblay
Mise en scène: Francine Alepin, Caroline Binet et Marie-Ève Gagnon
Lumières: Bruno Rafie
Son: Marie-Ève Gagnon
Scénographie et costumes: Geneviève Lizotte
Régie: Tania Viau
Distribution: Francine Alepin, Christine Beaulieu, Markita Boies, Francois Papineau, Hubert Proulx

www.espacelibre.qc.ca

  L'amour à trois



  Consultez la critique disponible sur montheatre.qc.ca   
Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Lion - Première de Sherbrooke
  Ciné-Conférence de voyage : NORVÈGE
  Fuocoammare, par-delà Lampedusa
  Ciné-Conférence de voyage : POLOGNE
  Ciné-Conférence de voyage : BALI
  Ciné-Conférence de voyage : PORTUGAL
  Votez Bougon | Première Trois-Rivières
  Lion | Première de Québec
  L'ONF à la maison: Le neuvième étage
  Ciné-Conférence de voyage : PROVENCE
  Ciné-Conférence de voyage : LA RÉUNION
  Truman de Cesc Gay
  Votez Bougon | Première Québec
  Sing | Première MTL VOA
  Mean Dreams (VF)



Vos commentaires

J'ai bien aimé  
J'ai aimé le fais qu'il y est trois histoire, complètement différentes. Le jeu des comédiens rendre le texte encore plus amusant.

Karine L.
Jeu. 13 mai 2010



Commentaire de mes invités  
Ont été surpris dans un premier temps du côté disjoncté des relations humaines tel que présentées dans ce collage de trois pièces. Mais l'humour de la troisiéme partie a été pour eux ce qui a tout racheté. Ils ont trouvé formidable le jeu de François Papineau dans un rôle pété a la mesure de son talent.

Yves P.
Lun. 10 mai 2010



Surprenant!  
Ce sont trois histoires d'amour qui nous sont racontées. Trois histoires, trois époques. Un peu farcfelues ces histoires, tragiques aussi et suréelles. Des personnages "sautés". L'excellent jeu de Markita Boies et Francois Papineau. Un mise en scène sobre mais efficace. Le tout dans une jolie salle aux sièges confortables. J'ai été agréablement surprise.

Nathalie F.
Dim. 9 mai 2010



3 fois bravo  
Mise en scène brillante et jeux puissant sont ici réuni pour nous faire passer une agréable soirée où le dérisoire cotoie le tragique. La corégraphie des mouvements, règlée comme une horloge suisse est des plus efficace....le tempo est rapide et trépidant comme le sujet de cette pièce. 3 fois bravo!

Bodyretail
Dim. 9 mai 2010