C'est ainsi mon amour que j'appris ma... C'est ainsi mon amour que j'appris ma...  
Théâtre
Mer. 24 mars 2010 à 20:00
Théâtre La Chapelle
3700, rue Saint-Dominique, Montréal
  Carte
20.00$ / 20 % de rabais! (Régulier:25.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

C'est ainsi mon amour que j'appris ma blessure

Sur un banc d’aéroport, assis dos à une jeune femme dont il devient amoureux fou, un homme perdu parle tout seul après une nuit d’alcool et de violences. Jaloux de tous les hommes qui la regardent, il parle et elle ne répond pas. De cette étrange rencontre naît une possible rédemption. Melquiot, c’est une langue riche, musicale, poétique, un humour décalé, des personnages au bord du gouffre et proches de la marginalité, les thématiques puissantes du désir et de ses dérives et de l’amour en temps de crise.

Dirigé par Marie-Josée Gauthier et Denis Lavalou, le Théâtre Complice a, depuis 1994, abordé sur les rivages dramatiques de Marguerite Duras, Jean Tardieu, Marie-Line Laplante, René Crevel, Nathalie Sarraute, Philippe Besson et Daniel Keene, et a donné voix aux poèmes de Martine Audet, Dany Boudreault, Renée Gagnon, Claude Haeffely, Patrick Lafontaine, Joël Pourbaix et du regretté Michel van Schendel. Dans ses projets, le Théâtre Complice évoque, dans l’humour, l’absurde ou le drame, la perte de repères des sociétés et des humains d’aujourd’hui.

Texte: Fabrice Melquiot
Mise en scène: Denis Lavalou, avec la complicité de Marie-Josée Gauthier
Interprétation: Victoria Diamond, Denis Lavalou
Scénographie, costumes, accessoires et dramaturgie: Denis Lavalou
Lumière: Stéphane Ménigot
Vidéo: Frédéric Saint-Hilaire
Conseil au mouvement: Estelle Clareton
Assistance à la mise en scène: Sabrina Gilbert
Crédit photo: Rémi Demontigny

www.lachapelle.org

  C'est ainsi mon amour que j'appris ma...

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le Noël de Charlie Brown
  Sing-Along Messiah / Le Messie d'Händel
  FSM | Pour le meilleur des mondes
  Les Murènes
  5539 Blues Avenue
  Alex Lefaivre Trio
  Un Piano romantique... pour la St-Valentin!
  Le grand bal de Noël – Jeunesses musicales
  Paulo Ramos Quartet Jazz brésilien
  Pierrot Fournier chante Brel
  Miguel De Armas Latin Jazz Quartet
  Mardis métissés – Kyra Shaughnessy - Passage
  Chantons Noël avec Cavelle-Nell Romeo
  Un paysage choisi / A Chosen Landscape
  Taurey Butler Trio



Vos commentaires

BravoSSSSSSSSSSS  
BravoSSSSSSSSS à Denis Lavallou qui a déversé avec brio le flot des mots de Fabrice Melquiot, en peu de gestes. Son rôle d'extraverti ne dit cependant que très peu de son personnage, qui est-il, que bien peu de la circonstance de sa présence en ce lieu de passage, où tous sont des ombres éphémères. BravoSSSSSSSS à Victoria Diamond non moins éloquente dans son mutisme non récepteur. Elle n'a que le regard, sourde au monologue de son voisin de banc si présent à nous, mais totalement inexistant pour elle. D'elle on sait que son monde est celui de la danse, mais elle ne nous en dit pas plus. Son rôle muet et minimaliste dans sa gestuelle n'est toutefois pas du domaine de la facilité, que de retenue pour ignorer cet homme qui déverse des mots à proximité de ses oreilles. Également bravoSSS à Cédric Lord qui a su rendre l'atmosphère de la semi-absence de l'aéroport. Ce tapis usé par les pas perdus, ces piliers qui ne sont que fonctionnels, ces grandes fenêtres-miroirs qui s'ouvrent sur des ombres, images imbriquées, floues, car passantes, qui traduisent l'ennui, leur non intérêt. Bravo enfin au Théâtre Complice, à la direction du de la Chapelle, petit théâtre qui sait oser dans sa petite salle qui m'est si sympathique.

Juliette F.
Ven. 26 mars 2010