NU | Le fils d'Adrien danse NU | Le fils d'Adrien danse  
Danse
Ven. 26 mars 2010 à 20:00
Salle Pauline-Julien
15615, boul. Gouin O., Sainte-Geneviève
  Carte
15.00$ / 47 % de rabais! (Régulier:28.75$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Ce spectacle sera précédé d’un Apéro-danse avec Harold Rhéaume à 19h15 et suivi d’une rencontre avec les artistes.

Nu expose la fragilité de l’être. Avec cette gestuelle hypersensible dont il a le secret, le chorégraphe nous livre une pièce très personnelle sur les relations humaines. Subtile, complexe, risquée, faite d’assemblages charnels d’une grande tendresse, la danse d’Harold Rhéaume incite à emprunter le chemin du cœur pour oublier les guerres, les scandales, le cynisme ambiant.

Occupant sans doute l’imaginaire du chorégraphe depuis un certain temps, cette création éclairante traite de la complexe géométrie des relations humaines. Une approche précise et subtile, tendre sans être mièvre, se traduit par des solos qui s’enchaînent aux numéros d’ensemble avec une magnifique aisance, créant une mouvance toute empreinte d’émotion qui va droit au cœur.



Il y a dans Nu une charge affective à laquelle on ne peut rester indifférents. Il y a surtout, en filigrane, une lueur d’espoir. Harold Rhéaume ne nie pas la réalité. Il croit simplement en la force de l’art et en celle de l’âme. Nu est une œuvre belle, accessible et émouvante: on est touchés, on vit un plaisir esthétique apaisant. Le chorégraphe nous convie à une rencontre inoubliable, à un moment d’intimité riche, d’une délicate sensualité.

À ce titre, ce commentaire capté après la première de l’œuvre en dit long: « J’avais les yeux dans l’eau [… ce] fut une occasion de rencontre avec ma chair et mon âme. À la sortie du spectacle, nous n’avons d’autre choix que celui de croire en la beauté et la bonté du genre humain ». Impressions largement confirmées par Martine Côté, du Devoir : « Rarement entendu autant de reniflements […] de réelles manifestations d’émotion devant des scènes poignantes. Rhéaume met des mouvements clairs sur les déchirements, les séparations et le sentiment amoureux ».

Un spectacle prenant, qu’on se remémore dans les moments doux comme dans les passages difficiles de l’existence.

Chorégraphe: Harold Rhéaume
Interprètes: Marilou Castonguay, Alan Lake, Alexandre Parenteau, Arielle Warnke St-Pierre

www.lefilsdadrien.ca

  NU | Le fils d'Adrien danse

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Charles Biddle Jr
  Stéphanie St-Jean
  Constantinople – … et je reverrai cette...
  Hommage à Kiss
  Barthold Kuijken en récital
  Un Piano sous les chandelles... à Ottawa
  Gentiane MG
  Two to tango
  Fièvre Gospel Fever - Imani Gospel Singers
  Bach avant dodo
  Un Piano romantique... pour la St-Valentin!
  DRÊ-D, soul, hip hop, reggae
  Le trille du diable - Art Crush & Caprice
  Les grandes oeuvres pour piano
  Wintermezzo



Vos commentaires

Très beau  
Harold Rhéaume nous entraine avec lui dans son univers unique. J'aime son adaptation des relations humaines. NU est une très belle chorégraphie dans laquelle chaque mouvement est magnifiquement accouplé d'un parfait son. Enfin, les 4 personnages nous font réellement ressentir leurs émotions, autant frustration, que tristesse.

Rose
Lun. 29 mars 2010