Cuisine et dépendances Cuisine et dépendances 
Théâtre
Jeu. 11 octobre 2007 à 20:30
Monument-National | La Balustrade
1182, boul. Saint-Laurent, Montréal
  Carte
13.00$ (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Après avoir fait salle comble en mars 2007, Les productions du losange sont de retour avec la toute première pièce des auteurs et comédiens Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri: Cuisine et dépendances.

Énorme succès en France depuis 15 ans, il s'agit d'une oeuvre que le temps n’affecte pas car le propos y est avant tout humain. C'est une formidable étude de caractères qui touche. Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui disent eux-mêmes à propos de Cuisine et dépendances qu’elle leur a permis de se «défouler, de rire des comportements qui nous énervent, des gens qui perdent tout sens critique, face à un monde de toc, dont ils se font immédiatement les sujets.»

«Jacques et sa femme, Martine, donnent un dîner en l’honneur d’une célébrité, et ils ont la tête ailleurs. Ils n’ont pas le temps de se poser les questions capitales. Fred, le frère de Martine, ne voit pas l’intérêt de s’en poser. Georges, l’ami de longue date de Jacques, s’en pose à tout bout de champ, à l’endroit et à l’envers, et ça n’avance à rien. Et Marilyn, la petite amie de Fred, ne savait même pas que ça existait des questions pareilles. Il y a pourtant une question que chacun se pose. Qui est-il cet invité célèbre ? Une future relation, un ancien ami, un possible amant, un ex-mari, ou un imbécile de passage ? Au salon, où la fête se donne, vous pourriez trouver quelques réponses faciles. Mais c’est dans la cuisine que la pièce se joue.» (Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri)

Une pièce de Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri
Mise en scène de Anne-Maude Fleury
Décors de Isabelle Bizier-Brière
Avec:
Nicole Beausoleil • Jessie Chamberland
Stéphane Plante • François Laval • Lionel Reynaud

À l'affiche du 27 septembre au 13 octobre 2007, les jeudis, vendredis et samedis soirs, ainsi que le mercredi 10 octobre, à 20h30.
La balustrade du Monument National

www.dulosange.com

  Cuisine et dépendances

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Ben Racine Blues Band
  Christopher O'Neil Thomas
  Marie-Elaine Thibert | Joyeux Noël
  Hommage aux Colocs
  FSM | Pour le meilleur des mondes
  Le meilleur des années 60
  Quartom / les Petits Chanteurs du Mont-Royal
  Un Piano sous les chandelles... à Ottawa
  Dawn Tyler Watson
  Hommage à Metaliica
  Les meilleurs hits Soul, Motown et Disco
  Messiaen! La Nativité du Seigneur
  Chantons Noël avec Cavelle-Nell Romeo
  Hommage à Radiohead | Idioteque
  L’orchestre d’hommes-orchestres



Vos commentaires

Beaucoup d'humour  
Nous avons bien aimé, belle performance. Une pièce intelligente traitée avec humour.

Ginette L.
Sam. 3 mai 2008



Un accent de trop  
Dommage que les acteurs prenaient l'accent francais. Ca aurait ete bien meilleur a mon avis si ca avait ete adapté a la sauce quebecoise. Ca reste quand meme une excellente piece!

Patrice A.
Sam. 5 avril 2008



dans la cuisine  
Salle minuscule, on a l'impression d'être assis sur la scène. La pièce est drôle et intéressante. Elle vaut la peine d'être vue.

Stéphanie D.
Lun. 12 novembre 2007



Viens-tu manger à la maison, je reçois ?  
Je reçois ma frère, mon ami Georges va être là , on va bien rigoler.... Dans un souper, il y en a toujours un qui est tout de travers, un qui sermonne et critque tout ce qui est à critiquer, une qui stresse pour les choses qui ne sont pas stressante, un qui stresse pas assez et tu as ceux que tout le mon de attend avec plaisir ou avec désespoir. Voici une magnifique caricature très réaliste d'une soirée entre vieux amis!

Sandra C.
Jeu. 25 octobre 2007



Accent  
Les textes, savoureux, étaient interprétés de maniere inégale. Etant francais, je percevais plus facilement le manque de spontaniété des jurons et autres envolés lyriques!! J'ai cependant passé un agréable moment dans cette salle, café-théatre, fort conviviale.

Thierry C.
Mer. 24 octobre 2007



A la francaise  
Piece bien rendu par les comediens accent francais. Piece avec une bonne trame mais je m'attendais a rire un peu. C etait sans plus. Surprise par l'etroitesse du lieu.

L52008
Mer. 17 octobre 2007



Théâtre  
Pièce à découvrir.

Jean-Sébastien C.
Dim. 14 octobre 2007



Je n'y ai pas cru!  
En premier lieu, j'ai trouvé que l'accent français était lourd et parfois nous n'y croyions pas. L'absence de deeux personnages rendait la pièce peu crédible. Il manquait des bruits de fond indiquant qu'il y a discussions dans le salon. Je veux bien croire que le couloir est long, mais il y a des limites. Des gens qui jouent aux cartes font du bruit. Le jeu des comédiens était parfois peu crédible. Les décors sont très intéressants. J'ai trouvé l'histoire prévisible et la fin a tombé sans éclat. Aucune intrigue. Nous n'avons aucunement découvert la personnalité des personnages. Que vivaient les femmes? Quelles étaient leurs malaises? Quel était le réel malaise de Georges? Bref, une pièece qui me laisse sur mon appéti!

Marc B.
Sam. 13 octobre 2007



Belle suprise!  
La comédie d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, présenté à la balustrade du Monument National, vaut la peine d'être vue. Premièrement, la petite dimension de cette salle offre toujours une proximité avec les comédiens, ce qui a pour effet, presque, de nous inclure dans la pièce. Deuxièmement, parce que la performance des comédiens y est vraiment très bien. Naturellement, cette pièce vient de France et on ne peut la jouer sans lui donner cette saveur française, si bien rendue soit par un accent, une attitude typique française, une ambiance également. Pour dire vrai, hier soir, j'ai voyagé en France pour me retrouver dans une cuisine parisienne! Les personnages sont bien campés par leurs interprètes, on sent bien tous les "non-dits" que nous aimerions bien éclaircir mais qui sont l'âme même de la pièce. Malgré le fait que nous ne voyons jamais cet invité connu dont tout le monde parle, nous savons exactement ce qui se passe dans la salle à dîner, alors que nous demeurons dans la cuisine. Le décor est simple mais efficace, malgré la petitesse de la scène, tout y est et les comédiens ne semblent pas y être à l'étroit. Excellente occupation de l'espace. Bravo pour cette belle performance!

Myriam B.
Sam. 13 octobre 2007



French spirit  
Mon invitée qui avait vu la pièce originale sur TV5 m'a dit que cette version québécoise a été coupée à quelques endroits. Sinon, étant français d'origine, j'ai trouvé ça amusant et les personnages bien campés. Tous les acteurs ont du talent même s'ils ne connaissent pas toutes les subtilités du «French spirit» et surtout celui du «Parisian» si spécial :-) Alors bravo à la troupe et bonne continuation !

Laurent D.
Dim. 30 septembre 2007



Rafraichissant!  
Tres calme et rafraichissant.

Chantale C.
Sam. 29 septembre 2007



Vaut la peine pour l'intimité de la salle!  
J’ai particulièrement aimé la salle dans laquelle la pièce était jouée. Je ne m’attendais pas à ça du tout. Étant donné que c’était au Monument national, je m’attendais à une grande salle et surprise! c’était tout petit et vraiment intime, ce qui convenait bien à la pièce jouée. Je me suis sentie dans la cuisine avec les comédiens, assise avec une Kronenbourg dans la main (pièce française oblige). La pièce en elle-même ne nous a pas renversés, c’était bien écrit, mais pas aussi drôle que ce à quoi nous nous attendions. L’accent français un peu forcé des comédiens a énervé mon compagnon. Je donnerais un 7 sur 10 comme note globale.

Mélanie P.
Lun. 26 mars 2007



A la hauteur de l'original!  
Rien à dire... cette interprétation est à la hauteur de l'originale (sans Bacri et Jaoui bien entendu!). Au départ, c'était étrange de voir l'acteur qui joue le rôle de Georges (Bacri dans l'originale) prendre les intonations, les mimiques et la gestuelle de JP Bacri... Il a probablement appris son personnage en regardant trop longtemps l'acteur francais! Mais le résultat était très bon :) En un mot : Allez-y (oups.. ca fait 2 mots!)

Fabrice P.
Sam. 24 mars 2007



Manque de finition  
Une mise en scène bien organisée, une trame sonore agréable et des décors réussis. À noter; ces derniers ont tous été fabriqués à partir de matériaux récupérés. Chapeau à cette belle initiative! Malheureusement, le jeu des acteurs n'a pas su rendre justice au texte. Au départ, Nicole Beausoleil et Stéphane Plante ne pouvaient être crédibles avec un accent français visiblement emprunté. Peut-être auraient-ils mieux performé dans une adaptation québécoise de la pièce? Les silences, volontaires mais peut-être trop nombreux, exigeaient une bonne maîtrise du jeu non-verbal, maîtrise que personne ne possédait réellement mis à part Jessie Chamberland avec quelques tentatives réussies. Finalement, j'aurais aimé ressentir plus intensément la tension en trame de fond ainsi que les crescendo et decrescendo des émotions de chacun.

Sophie P.
Ven. 23 mars 2007



Une cuisine dans un mouchoir de poche  
la pièce "Cuisine et Dépendances" se donne à la Balustrade du Monument National. Salle minuscule et proximité de la scène donne une aspect très intime à cette pièce haute en personnages. Le texte d'agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri est remarquable. Le jeu des comédiens est excellent. On peut saluer leur performance car jouer dans un espace aussi petit, avec le public aussi proche démontre une grande maturité sur scène. Les 5 personnages ont un ton extrêmement juste : la maitresse de maison joue son rôle à la perfection, passant de la femme à la maison débordée par ses invités à une femme fragile et au bord de la dépression. Le maitre de maison est très bien interprété. Les deux autres personnages masculins évoluent peu au cours de la pièce. En revanche leurs interprètes sont excellents. Le dernier personnage, Charlotte, prend toute son ampleur en deuxième partie. Le décor et les lumières sont également à la hauteur du jeu des acteurs. N'hésitez plus, courez voir cette très bonne pièce de théatre, vous passerez une bonne soirée

Marie-Laure O.
Ven. 23 mars 2007



Bravo!  
Très bonne pièce de théâtre, drôle et divertissante, qui dresse un portrait intéressant de tout ce qui se passe dans nos cuisines. Beau jeu des acteurs, particulièrement le "marabout" et le joueur qui sont nos deux coups de coeur! A voir!

Aliçane M.
Jeu. 22 mars 2007



Comédie à voir entre amis  
Cette soirée à la Balustrade du Monument National a passé très vite, très agréablement, tant pour mes invités qui connaissaient déjà l’adaptation de la pièce par l’entremise du film du même nom sorti en 1993, que pour moi, qui connaissais peu l’univers de Jaoui et Bacri. J’ai particulièrement apprécié les dialogues échangés par les protagonistes de cette galerie de personnages, très différents les uns des autres, qui entrent et sortent de la cuisine, qui rient, qui s'engueulent, qui pleurent, à l’écart du jeu des apparences qui se déroule dans le salon, pièce que nous ne voyons jamais. Une bonne comédie dramatique à voir entre amis.

Marie-Josée M.
Lun. 12 mars 2007