Simon Konianski Simon Konianski   
Cinéma
Lun. 12 avril 2010 à 19:30
Cinéma Quartier Latin
350, rue Émery, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:10.99$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Arrivez tôt, le nombre de places est limité. La distribution des places se fait selon le mode "premier arrivé, premier servi". La réservation ne vous garantit pas un siège. atuvu.ca et le cinéma ne sont pas responsables du nombre de laissez-passer distribués.

Alliance Vivafilm vous convie à la première de Simon Konianski, une comédie de Micha Wald.

Synopsis:

Dans la famille Konianski, il y a Simon, 35 ans, éternel adolescent, fraîchement quitté par la femme de sa vie, une danseuse goy. Il y a Ernest, son père, contraint de l'héberger provisoirement, qui lui rend très vite la vie insupportable. Il y a Hadrien, le fils de Simon, un petit garçon passionné par les terribles souvenirs de son grand-père, ancien déporté. Mais il y a aussi Maurice, le vieil oncle paranoïaque, et Tante Mala qui n'a pas sa langue dans sa poche.

Lorsqu'Ernest disparaît, tout ce petit monde s'embarque pour une expédition qui ne manquera pas de piquant.



Avec: Jonathan Zaccaï, Popeck, Abraham Leber, Irène Herz, Nassim Ben Abdeloumen, Marta Domingo, Ivan Fox.

www.simonkonianski.com

  Simon Konianski

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Voyage dans le Temps
  L'Envers de moi
  L’École buissonnière | Pierre-Paul Savoie
  Moi, petite Malgache-Chinoise
  Les danses de la mi-chemin 2016



Vos commentaires

Ce film aurait pu être tellement plus drôle!  
Simon, contrairement à son fils, n'est pas du tout intéressé par les souvenirs difficiles de son père. Mais les escapades amoureuses de son père le hante un peu... On ressent très bien à quel point le voyage « initiatique » en ukraine est péniblement long... L'oncle et la tante sont tout à faits comme les nôtres, drôles, insupportables et terriblement attachants. Plusieurs petites situations auraient pu être désopilantes mais n'étaient que juste un peu comiques.

Johanne M.
Jeu. 24 juin 2010



Film franco-belgo-canadien de Micha Wald : Mazel Tov !  
Une comédie tendre et burlesque à voir ! Un film kitsch et drolatique et surtout nous rappeler la nécessité de la mémoire et de la transmission.

Sylvie D.
Jeu. 22 avril 2010



Incoherent  
J'ai eu de la difficulté à saisir le message.J'ai trouvé amusant certaines snènes.J'ai aimé le fantome du père .

Denyse M.
Jeu. 15 avril 2010



Un beau et bon film ...  
Nous avons passé une très belle soirée. Les messages passent bien sur un ton d'humour qui nous laissent songeurs!!! Merci.

Michelle B.
Mer. 14 avril 2010



A la rigueur...  
Au départ, l'idée était bonne, et tous les ingrédients étaient là pour faire un véritable succès, mais des lourdeurs, des maladresses, un jeu d'acteur imprécis certaines fois, et le résultat est un petit film ni bon ni franchement mauvais. A voir à la rigueur, un après -midi pluvieux. On rêve de ce qu'aurait pu en faire Gérard Oury et l'équipe de «Rabbi Jacob». Ce n'est pas à la portée de tous... Popeck est bon bien sûr, ainsi que le gamin, dont j'ai oublié le nom.

Michele M.
Mar. 13 avril 2010



Road movie la juive  
Ce film parodie la vie familliale de juifs survivants de camps de concentration. Cependant, Simon 36 ans ne s'identifie pas du tout à sa culture du moins en apparence. La route jusqu'en Ukraine est longue pour nous téléspectateurs malgré toutes les scènes humoristiques. Certaines scènes sont émouvantes, notamment celle de l'appartement tout en désordre après le décès du père, sans parler de la visite de camps. À voir en dvd!

Chantal S.
Lun. 12 avril 2010



Humour juif  
Petit film sympa. C'est très agréable de revoir Popeck a l'écran. Très belles images de Pologne et de l'Ukraine. Plein d'humour sur la situation en Israel.

Yves P.
Lun. 12 avril 2010



Critique d'un goy  
Merci à alliance vivafilms et atuvu.ca pour ce film . Un film assez spécial , car l'humour juif consiste surtout à se moquer et à exagéré certains traits ou stéréotypes . Prenons comme exemple le père qui recycle ses poches de thé indéfiniment , qui raconte sans cesse sa vie au camp de concentration , au vieil oncle paranoiaque qui voit des SS partout etc . Ce n'est pas qu'une comédie , car Simon , le rebelle qui ne s'accepte pas trop comme juif et qui fait tout pour embêter sa famille (il est pro palestinien , a épousé une non juive ) devra renouer avec ses racines pour aller enterrer son père en Ukraine . Bref pas vraiement un film grand public , mais un film drôle et humain rappelant du bon vieux Woody Allen . Pour ceux qui veulent découvrir un cinéma différent .

Richard M.
Lun. 12 avril 2010



Little Sunchance en dix fois pire  
J'ai quitté au milieu du film. Bonne chance à ces auteurs.

Rénald J.
Lun. 12 avril 2010