CMIM (édition violon '10) | Quart de finale CMIM (édition violon '10) | Quart de finale 
Musique
Mer. 26 mai 2010 à 19:00
Centre Pierre Péladeau | Salle Pierre Mercure
300, boul. De Maisonneuve E., Montréal
  Carte
8.00$ / 20 % de rabais! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

La 9e édition du Concours Musical International de Montréal accueille un jury composé de 7 juges de renommée internationale qui procède à l’audition des candidats retenus pour l’épreuve quart de finale et choisit ceux qui seront retenus pour l’épreuve demi-finale. Les quart de finalistes interprètent leur récital devant le grand public.

Membres du jury

Martin Beaver (Canada)
Patrice Fontanarosa (France)
Rodney Friend (Royaume-Uni)
Michael Frischenschlager (Autriche)
Dong Suk Kang (États-Unis)
Paul Kantor (États-Unis)
Vladimir Landsman (Canada)
et
André Bourbeau (Canada), président du jury

Fondé à l’initiative des Jeunesses Musicales du Canada, le Concours Musical International de Montréal (CMIM) consacre sa première édition à l’art vocal. Déjà en 2002, le Concours réunit les conditions idéales pour se situer au plus haut niveau artistique et s’assurer un rayonnement aussi vaste qu’exceptionnel. Que l’on pense à la notoriété des membres du jury, aux montants des bourses remises et aux engagements proposés aux lauréats, ou à la qualité des partenariats artistiques tissés, on peut affirmer que rien n’a été négligé pour atteindre rapidement l’excellence.

Le CMIM est aujourd’hui considéré comme l’une des grandes réalisations artistiques du pays. En dotant la communauté artistique canadienne d’un concours de si haut niveau, les organisateurs affirmaient du même coup la richesse de notre milieu culturel et sa capacité d’accueillir un événement d’envergure internationale.

Depuis ses débuts, le Concours permet aux meilleurs jeunes artistes de briller dans les grands lieux de diffusion musicale. Il met également en exergue l’intensité de notre vie artistique, le dynamisme de nos institutions musicales et les valeurs des gouvernements et des entreprises qui soutiennent cette initiative.

S’inscrivant dans la tradition de la musique classique, le CMIM vise à découvrir, à récompenser et à aider les jeunes chanteurs, violonistes et pianistes qui se distinguent par la maîtrise de leur art. Il souhaite ainsi stimuler l’émergence des plus grands jeunes talents du monde entier et favoriser leur rayonnement auprès de la communauté artistique internationale.

Le Concours comprend maintenant quatre épreuves de sélection: préliminaire (d’après un enregistrement sonore), quart de finale, demi-finale et finale. Il comporte par ailleurs trois disciplines, soit le chant, le violon et le piano. Se succédant tour à tour, chacune de ces disciplines est au programme en alternance sur un cycle de trois ans.

Porte-parole de l'événement: Simon Durivage

www.concoursmontreal.ca

  CMIM (édition violon '10) | Quart de finale

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les Murènes
  Messiaen! La Nativité du Seigneur
  Colin Hunter
  Hommage à Metaliica
  Tableaux Op.1: Nørre/Etienne Mason/viñu
  Pierre Calvé – Tout est vrai
  Mardis métissés – Paul Audy - Ubuntu
  L’orchestre d’hommes-orchestres
  Concert Allegra: Puccini, Nino Rota, Brahms
  Jason Rosenblatt–Série de l’avenue Outremont
  Distant Echoes
  Le meilleur des années 60
  FSM | Plusieurs voix, une seule voie
  Hommage à Radiohead | Idioteque
  Les Choralies



Vos commentaires

Ou est le public ?  
Depuis des années, je me fais une joie et un devoir d'encourager ces jeunes en compétition internationale. Si seulement la population s'arrêtait un petit moment pour comprendre à quel point notre support est important. Ces jeunes, dont certains sont d'un niveau incroyablement près d'un professionnaliste, nous offre de délicieux moments. Que savons-nous de la rigueur et de leur espoir, que requiert leur entraînement? Faudrait-il que les organisateurs revoient la formule afin de rejoindre les jeunes? Pourquoi ne pas demander une contribution volontaire? De plus, la participation des aînées devient difficile passé 22heures. mimicaou

Caouette M.
Mer. 26 mai 2010