Hot House de Harold Pinter Hot House de Harold Pinter 
Théâtre
Jeu. 29 avril 2010 à 20:00
Espace La Risée
1258, rue Bélanger, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Les retardataires ne seront pas admis.

La pièce Hot House se déroule dans une institution dirigée par Roote, un directeur à la main de fer. Le matin de Noël, une naissance et une mort viendront ébranler la rigueur légendaire de cette maison de repos-asile-camp de concentration… L’enquête qui s’en suivra pour découvrir les coupables se transformera en une véritable chasse aux sorcières et révèlera au grand jour la vraie nature de cette « serre » (traduction littérale… et révélatrice de Hot House).

Patients matriculés, humour sadique, rapports de force abusifs empreints de névrose bureaucratique teintent ce suspense absurde et satyrique. Les cadres sont-ils au service de leurs patients? Ou sont-ce les dirigeants de Hot House au service de leur soif intarissable de pouvoir? Harold Pinter scrute à travers une loupe criante d’humour noir l’ambition et le pouvoir présents dans la hiérarchie de notre société contemporaine. Nul doute que vous sortirez songeurs, divertis et transformés par cette grande pièce récipiendaire du prix Nobel de littérature en 2005.

  Hot House de Harold Pinter

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Clara and the Sky tribute to Dolores...
  Baren Acres County
  Trio Picard joue Zorn, Ribot et Picard
  Portrait de Jeanne Moreau
  Hommage à Foo fighters
  Des mélodies... sous les chandelles !
  Trio Fibonacci | Bohemia
  Magneto Trio
  Kat And Die Kunst
  Jay Atwill
  À l'ombre des maîtres
  Charme d’antan et modernité
  Carribean Jazz. Compagnie Créole!
  Nicolet et Corridor
  Saimaniq



Vos commentaires

Intéressant mais...  
Je ne connaissais pas du tout Harold Pinter avant d'aller voir cette pièce, à l'Espace de la Risée, petit théâtre du quartier Petite-Patrie. Au début j'étais très sceptique : les décors ne payaient pas de mine, les acteurs étaient maquillés grossièrement et la salle elle même était loin d'être impressionnante. Pourtant, l'écriture d'Harold Pinter m'a gagné, au fur et à mesure que la pièce se déroulait. Tout l'humour noir, le cynisme de cette pièce est son point fort. Les acteurs, malgré plusieurs erreurs et bafouillements, étaient dans le ton, et semblaient " y croire". Au final, j'ai passé un moment agréable...mais disons que j'étais heureuse que la pièce ne m'ait coûté que 10$!

Alice M.
Sam. 1 mai 2010