Trans(e) Trans(e) 
Théâtre
Mar. 27 avril 2010 à 20:00
Théâtre Premier Acte
870, av. De Salaberry, Québec
  Carte
17.00$ / 32 % de rabais! (Régulier:25.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

AVERTISSEMENT: Toute personne au prise avec des problèmes cardiaques ne peut assister à ce spectacle. De plus, la pièce comporte de la nudité, de la fumée, l’utilisation de décibels élevés ainsi que des scènes avec stroboscope.

Ce que Trans(e) donne à entendre – davantage qu’à voir –, c’est nous. Un « nous » en perdition, un « nous » en dislocation, un « nous » dont la mémoire trouée ne laisse paraître que la vérité des vainqueurs. Un « nous » pourtant conscient, trop conscient, si conscient qu’il en devient impuissant. Horrifié par les dilemmes, il s’en remet au réconfort de la stagnation. On parviendra tout de même à ne pas s’y reconnaître.

Trans(e) est trop peu spectaculaire pour ressembler à la vie. Trans(e) expulse le technologique, le sensationnel, le pornographique, pour déterrer ce qui reste du corps: celui d’avant les chirurgies, le bodybuilding, les régimes amincissants et la pharmacologie; corps tantôt habité, tantôt possédé; corps à la fois dernier refuge de l’intimité et premier contact avec l’altérité. Corps tortionnaire et torturé, porteur et victime d’une violence qui ne sera pas sublime. D’une souffrance qui sera souffrante. Et longue. Si longue qu’on finira par oublier son origine: agonie ou accouchement?

Julianne Racine, stagiaire en dramaturgie à l’UQAM sur Trans(e)

  Trans(e)



  Consultez la critique disponible sur montheatre.qc.ca   

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le clan des divorcées
  L'auteur
  Les Plaideurs
  La déprime
  Répétition
  Parfois, la nuit, je ris tout seul
  Eau courante
  Non Finito
  Burn Out Total
  La singularité est proche
  Les Beaux-Frères
  Ktahkomiq
  Insoutenablement longues étreintes
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  Toccate et fugue



Vos commentaires

Lapointe  
J'aime beaucoup les créations de Lapointe... Le risque est souvent grand ce qui peut créer des oeuvres inégales... Je suis prêt à courir le risque!

Pierre J.
Lun. 17 mai 2010