Sonate d'automne Sonate d'automne 
Théâtre
Sam. 8 mai 2010 à 20:00
Théâtre Prospero
1371, rue Ontario E., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Après sept ans sans l’avoir vue, Eva retrouve sa mère Charlotte, pianiste de concert de renommée internationale. Eva vit en Norvège dans un presbytère isolé auprès de son mari et de sa sœur handicapée. Cette visite, qui se voulait tranquille et chaleureuse, voit immédiatement renaître les tensions enfouies. Les deux femmes s’affrontent durant une longue nuit d’insomnie à l’issue de laquelle Charlotte s’en va, prétextant un concert et fuyant ainsi ses filles et une partie d’elle-même.

Bergman a d’abord écrit et réalisé cette œuvre pour le cinéma. Tous les thèmes chers à l’artiste s’y retrouvent: l’abandon, les liens filiaux, la foi, le pardon, la souffrance. Le texte déployé comme une partition musicale découvre l’ampleur des ressentiments et des blessures qui habitent les personnages du huis clos. Dans un mouvement inévitable et essentiel, aussi cruel que libérateur, ils profèrent tour à tour leurs reproches, leurs impuissances, leurs espoirs déçus.

Le Suédois Ingmar Bergman, décédé en 2007, a laissé une œuvre gigantesque, singulière et puissante. Il est difficile de résumer le parcours exceptionnel de ce grand artiste, à la fois metteur en scène et scénariste, qui s’est imposé comme l’un des plus grands réalisateurs de l’histoire du cinéma. Sa carrière théâtrale a chevauché celle qu’il a vouée au cinéma et fut tout aussi remplie.

Après avoir visité plusieurs auteurs suédois et scandinaves, il s’agit pour Le Groupe de la Veillée d’un rendez-vous inévitable avec Bergman, et pour Marcel Pomerlo, collaborateur de longue date de la Veillée, d’un formidable défi.

Traduction: C.G. Bjurström et Lucie Albertini, Éditions Gallimard
Mise en scène: Marcel Pomerlo
Assistance à la mise en scène: Martin Boisjoly
Avec: Andrée Lachapelle, Marie-France Marcotte, Chantal Dumoulin et Gabriel Arcand.
Scénographie: Véronique Bertrand
Lumières: Lucie Bazzo
Costumes: Linda Brunelle
Musique originale: Érik Shoup

www.laveillee.qc.ca

  Sonate d'automne



  Consultez la critique disponible sur montheatre.qc.ca   
Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Colin Hunter
  Les meilleurs hits Soul, Motown et Disco
  Distant Echoes
  Le meilleur des années 60
  Boubacar Traoré
  Un violoncelle seul... sous les chandelles
  Noël chez les Bach
  Pierrot Fournier chante Brel
  Les tireux d'roches
  Steve Rowe
  Mardis métissés – Queen Ka - Le cocon
  Une soirée Soul, Motown et Disco
  FSM | Pour le meilleur des mondes
  FSM | Soirée Andalouse - Musique
  Guy Lépine



Vos commentaires

Bien joué  
J'ai aimé la pièce quoique j'ai trouvé qu'il y a eu des longueurs. La pièce fait 120 minutes sans entracte. Je crois que ça aurait eu avantage à se faire en 90 minutes. Excellente interprétation des acteurs.

Jacques L.
Ven. 7 mai 2010



Très bon!  
J'ai beaucoup aimé le jeu des acteurs. C'était la première fois que je voyais Andrée Lachapelle au théâtre et elle était très bonne!

Geneviève C.
Sam. 1 mai 2010



Comme le film  
Si vous avez aimé le film de Bergman, vous aimerez la pièce. Le rythme est lent et les interprètes très bons.

Guy F.
Mer. 28 avril 2010



Manque de gros plans!  
Je n'ai jamais vu le film de Bergman, mais il semble qu'il ait joué du gros plan pour créer l'entensité du huis-clos. Malheureusement, le gros plans n'existe pas sur scène. Alors on reste en plan large et voici ce qu'on voit : les comédiens s'assoient, parlent, se lèvent, changent de place, se rassoient, parlent... Le texte, très artificiel, aurait gagné à être remanié. Et un peu coupé. Pourquoi, lorsque Héléna crie, sa soeur dit-elle : «ma soeur crie, elle doit avoir besoin de quelque chose, je vais aller voir ce qu'elle veut»? Elle pourrait simplement aller voir, on comprendrait tout.

Alain A.
Ven. 16 avril 2010