FMA | Alep Ya-la-lal-li
Musique
[Arabe] [Orientale] [Traditionnelle]



AHMAD AZRAK & DORSAF HAMDANI (chant)
Shahrokh Moshkin Ghalam & Karine Gonzalez (danse)

Direction musicale: Katia Makdissi-Warren, Jérôme Beaulieu
Avec la participation de l’Ensemble OktoEcho et Caroline Planté
(Syrie, Tunisie, Iran, Espagne, Québec)

La Ville à mille temps, ou le joyau de l’éternelle Syrie, sera au cœur de cette nouvelle création du FMA, réunissant artistes et créateurs des quatre coins du monde ! Alep, l’oreille musicale du monde arabe, connue pour l’exigence de haut vol de son public, sera l’invitée d’honneur de notre Montréal plurielle, pour un hommage des plus détonants. Projet majeur de cette 18e édition, le spectacle convie à un feu d’artifice où les horizons s’entremêlent en une véritable épopée artistique.

Toute l’opulence et le faste d’une cité mosaïque réunis dans une délectation des arts qui fait se déchaîner les âmes en proie à la beauté des siècles. C’est là l’incroyable tableau proposé dans ce croisement des mondes rendu possible, où les qudud se mêlent aux musiques andalouses déclinées sous toutes leurs formes, flamenco, malouf et muwashahat, au soufisme moyen-oriental et ses dérivés profanes, ainsi qu’aux sonorités persanes savantes et raffinées.

L’Alépin Ahmad Azrak, le chanteur à la voix passionnée et passionnante qui avait déjà fasciné le public montréalais lors de la mémorable création du FMA, Le Cercle de l’Extase, sera de retour pour ce nouveau moment de foisonnement sans pareil. Les transes musicales auxquelles appelle sa voix au timbre sensible et bouleversant, maniant avec une ultime souplesse les maqamat, les adwar et les rituels sacrés, le dotent d’une présence scénique puissante et lui permettent de livrer tous les secrets d’un patrimoine alépin cosmopolite et ouvert au monde.

La diva tunisienne Dorsaf Hamdani, qui a signé la clôture triomphale du FMA 2016, se joint à cette soirée spéciale pour offrir tout son talent à l’interprétation poignante de répertoires variés, allant du chant classique arabe aux incantations profondes de la musique soufie. Habituée des fusions à la fois inédites et réfléchies, c’est avec une grâce et un charisme des plus distingués qu’elle rencontre Ahmed Azrak pour tisser des fresques vocales dignes des grandes veillées des fameux salons musicaux d’Alep.

À ce duo au sommet, viendront s’élever, en un ballet original, Shahrokh Moshkin-Ghalam, l’Iranien spécialiste des danses mystiques et traditionnelles revisitées du Moyen-Orient, et sa complice espagnole Karine Gonzalez. Les deux danseurs se livreront avec fougue à un pas de deux hétéroclite et sensuel, à une mutinerie des corps improvisée où l’on dialogue et s’approprie les codes sophistiqués des rites sacrés et de la danse persane, mère du kathakali et du flamenco.

Si la wasla, ou le lien, du Grand Zyriab a influencé la genèse des symphonies occidentales, son onomatopée chantée ya-la-lal-li est parvenue à hisser la musicalité au rang de la poésie elle-même, art suprême de la tradition arabe. Il est ici célébré, sous tous ses atours, dans un régal des plus somptueux. Alep Ya-la-lal-li, une odyssée à mille temps placée sous le signe intrépide et fulgurant des « trois’ saisons » !



flèche droite  Ajouter un commentaire


Réservez vos billets promotionnels:

Il n'y a plus de représentation à l'affiche présentement. Ou bien les représentations ont déjà eu lieu, ou bien la date limite de réservation est dans le passé.



Inscription
Fil culturel | Musique

Des albums photos à consulter!


Faits saillants
Promotion: 2 pour 1!
Lieu: Place des Arts | Théâtre Maisonneuve
Date(s): Le Sam. 11 novembre
Nb. représentations: 1
Nb. pages vues: 1510 x
Nb. pages vues (7 derniers jours): 14 x
Nb. commentaires: 2 x




Vos commentaires






flèche droite  Ajouter un commentaire