Soirée de performances audiovisuellesSoirée de performances audiovisuelles
Cinéma
[Art Numérique]



ESPACE CERCLE CARRÉ accueille les artistes Lucas Paris, Martin Rodriguez, Alexis Langevin Tétreault ainsi que Pierre-Luc Lecours, Myriam Boucher et Charlotte Layec pour une soirée de performances audiovisuelles.

Time et/ou Our Shutter Refractions – Lucas Paris
Deux performances sont en création à l’automne. L’une ou les deux seront présentées selon leurs avancements. Il s’agira d’une performance audiovisuelle aconceptuelle, défoulement perceptif pour rétine et tympans ou alors d’un projet de vision augmentée, d’appareil photo motorisé, du rapport du corps à l’objectif et de l’artisanat de l’image online par l’individu.

Radio Therapy – Martin Rodriguez
Radio Therapy exprime ces moments en transformant les sons bruts de l’imagerie par résonance magnétique de Rodríguez en une méditation sur le processus de la guérison, suite au retrait d’une tumeur cancéreuse au cerveau, créant une ambiance de récupération et de rémission.

Interférences (String Network) – Alexis Langevin Tétrault
Interférences (String Network) est une performance audiovisuelle qui explore les possibilités d’interprétation d’une oeuvre électroacoustique en temps réel à l’aide d’un dispositif audiovisuel unique. Sur scène, un jeu de lumière audioréactif se dévoile graduellement : Alexis Langevin-Tétrault (CA) construit progressivement un réseau de cordes avec lequel il interagit afin de créer un univers sonore qui se situe à la rencontre de l’électronique et de la musique électroacoustique.

maginary Landscape – Pierre-Luc Lecours, Myriam Boucher et Charlotte Layec
Imaginary Landscape est une performance audiovisuelle pour clarinette basse, gramophone, synthétiseur et vidéo. Dans ce projet, le compositeur Pierre-Luc Lecours s’intéresse au mélange des sonorités acoustiques et électroniques, ainsi qu’à la rencontre esthétique des musiques contemporaines instrumentales et électroacoustiques. S’inscrivant dans une démarche visant à incarner par le geste instrumental la musique électronique, Imaginary Landscape met en scène un gramophone, utilisé à la fois pour échantillonner des disques vinyle et pour produire des sons percussifs à l’aide de son cornet de métal. Au moyen de la vidéo projetée directement sur les musiciens et sur différentes surfaces selon le lieu de performance, Myriam Boucher cherche à créer de nouveaux espaces imaginaires en intime relation avec la musique et les musiciens. Nommé en hommage à la série Imaginary Landscape de John Cage.

cerclecarre.coop/site/espace/



flèche droite  Ajouter un commentaire


Réservez vos billets promotionnels:

Il n'y a plus de représentation à l'affiche présentement. Ou bien les représentations ont déjà eu lieu, ou bien la date limite de réservation est dans le passé.



Inscription
Fil culturel | Cinéma

Des albums photos à consulter!


Faits saillants
Promotion: 2 pour 1!
Lieu: Espace Cercle Carré
Date(s): Le Ven. 8 décembre
Nb. représentations: 1
Nb. pages vues: 845 x
Nb. pages vues (7 derniers jours): 155 x




Vos commentaires






flèche droite  Ajouter un commentaire