STOMP | Du rythme et des sourires à la Place des Arts
STOMP | Du rythme et des sourires à la Place des Arts

Publié par Ève Christian le Mar. 21 novembre 2017 à 16h30 - Contenu original
Théâtre, Comédie Musicale, Place des Arts, Salle Wilfrid-Pelletier, Spectacle multidisciplinaire, Steve McNicholas, Stomp, Suggestions de sortie

Crédit photos: Steve McNicholas


Tout pour faire du rythme…

…et non : « tout pour faire du bruit »; parce que « bruit », c’est souvent péjoratif, et il n’y a rien de mauvais dans ce spectacle festif. En tout cas, c’est vraiment le souvenir que j’en garde de leur passage dans la grande métropole, auquel j’avais assisté il y a déjà plusieurs années.

Qu’est ce « TOUT » qui sert à faire du rythme? Ce sont des poubelles et leurs couvercles en métal, des enjoliveurs, des morceaux de radiateur, des paniers d’épicerie, des boîtes de thé, des éviers, des tuyaux de plomberie, des pots de peinture, des bouts de bois… et bien sûr, leurs bottes.

Ces danseurs-musiciens-comédiens savent bouger et faire du rythme avec tout ce qui leur passe entre les mains, qui ne soit pas instrument de musique. Je vous l’assure, vous ressortirez de cette représentation avec une étonnante dose d’adrénaline.




Qui est STOMP?

L’aventure de STOMP a débuté en 1991, entre Luke Cresswell et Steve McNicholas. Ils avaient alors présenté à Brighton au Royaume-Uni un spectacle original combinant percussion, mouvement et comédie visuelle.

Mais ce duo se connaissait professionnellement dix ans avant ce spectacle puisqu’ils étaient membres de deux différents groupes qui leur ont probablement servi d’inspiration: le groupe de théâtre Cliff Hanger, et celui de rue Pookiesnachenburger.

Peut-être vous souvenez-vous de la publicité « Bins » pour la bière Heineken? Elle a été à l’origine de la danse des poubelles de STOMP.

Au fil des années, la gang entourant ce projet STOMP s’est agrandie. Cinq troupes ont pris naissance, permettant soit de s’installer en permanence dans certaines villes, soit de faire des tournées dans différents pays. Deux d’entre elles sont dédiées à l’Europe: une de façon permanente à Londres, alors que l’autre sillonne le continent.

Une autre s’est installée à l’OrpheumTheatre de New York en 1994 et y est toujours. D’ailleurs, STOMP, le plus lucratif des spectacles à l’affiche dans l’Off-Broadway, est aussi celui dont la durée est la plus longue dans l’histoire de ce quartier. En 2004, le succès était tel que la 2e avenue au coin de la 8e rue a été renommée Stomp Avenue. Ils ont reçu le prix Obie (Off-Broadway) et le prix Drama Desk pour l’expérience théâtrale la plus unique.




Différentes déclinaisons

En plus des spectacles, les artistes qui ont composé les différentes distributions de STOMP ont participé à des albums musicaux (Q’s Jook Joint - Quincy Jones) et ont enregistré de la musique pour des trames sonores de films, dont Tank Girl.

Ils ont pris part à plusieurs publicités, ont créé une série de courts métrages dont Brooms qui a été sélectionné pour le festival de Sundance, puis présenté en compétition au Festival de Cannes et mis en nomination pour un Academy Award.

Il y a aussi eu cette émission spéciale de 45 minutes diffusée sur HBO appelée STOMP OUT LOUD qui a reçu 4 nominations aux prix Emmy (réalisation – direction artistique – mixage sonore – montage multicaméras). Transposée en vidéo et sur DVD, cette émission circule à travers le monde.

Ils ont même collaboré avec les Muppets pour une émission spéciale de Sesame Street : Let’s make music.

Un film IMAX (Pulse : A Stomp Odyssey) a été lancé en 2002, et a remporté deux prix au festival international de La Géode à Paris.




À ne pas manquer!

À ce jour, on dit que STOMP a été présenté dans plus de 50 pays devant plus de 24 millions de personnes. En ferez-vous partie?

En tout cas, même si j’ai déjà assisté à leur spectacle, je serai dans la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts ce vendredi 24 novembre. Et vous?

Je vous le dis: après avoir vu ce spectacle, vous ne regarderez plus vos balais-brosses de la même façon et vous découvrirez une utilisation inédite des briquets Zippo.

Voici d’ailleurs une vidéo qui finira de vous convaincre qu’il ne faut pas manquer le passage de la gang de STOMP à Montréal!


Pour mieux les connaitre, cliquez ici; et pour obtenir des billets, suivez ce lien.