Jamil arrive en ville! | Shows de salon: 3 gars sur ton sofa
Jamil arrive en ville! | Shows de salon: 3 gars sur ton sofa

Publié par Jamil le Mar. 6 mars 2018 à 1h00 - Contenu original
Musique, Jamil, Jamil arrive en ville!, Marc Dery, Marco Calliari, Show de salon

Crédit photos: Annie Leblanc

Pendant plus de 30 ans, Jamil a arpenté les nuits de Montréal. Des Gypsy Kings à Notre Dame de Paris en passant par Richard Desjardins, en avant-scène ou en arrière-scène, il a été l’auteur de plusieurs pages des nuits de Montréal pendant deux décennies à cheval sur le siècle dernier. Exilé à la campagne depuis plusieurs années, Jamil est de retour et porte un regard lucide et empreint de nostalgie sur les nuits de notre ville.





C’est peut-être ça l’avenir ? Dans une industrie en transformation... En chambardement, devrais-je dire, dans un domaine en pleine révolution! Hubert Mansion, grand mentor du Carrefour des Arts de la Scène et de l’Entrepreneuriat (Le CASE), enseigne que le show-business a toujours été basé sur l’exploitation de l’artiste, sauf exception. J’ajouterais « et de son public ».

On ne peut plus rien contre le partage gratuit à grande échelle des oeuvres musicales enregistrées sur un support quel qu’il soit et en particulier numérique. Le monde entier ne conçoit plus le fait de payer pour consommer de la musique enregistrée à moins de vouloir posséder un objet s’y rattachant ou assister à une représentation vivante. «Le consommateur » (J’haï ce mot) conçoit, vaguement et sans enthousiasme, d’octroyer un petit montant de son budget à un service de musique (streaming) mais sans plus. C’est 80% des sources de revenus d’un artiste et de toute son équipe qui vient de disparaitre. Il n’y a alors qu’un seul moyen de survie pour l’artiste intermédiaire que je suis c’est de réduire son équipe et faire sauter les intermédiaires.

Si théoriquement un artiste doit passer 70% de son temps à défendre sa carrière et que cette nouvelle réalité gruge les 30% de temps qu’il lui reste à se consacrer à son art, à quel calibre d’artiste aurons-nous droit dans une ou deux décennies?Combien de génies n’arriveront pas à maturité. Combien de trésor avorté. Combien de demi-parcours, d’abandons, d’euthanasies, de carrières avortées. Nous sommes en train de confiner nos artistes au rôle d’amuseur lisse et soumis à une normalité convenue, inodore, incolore et castratrice. Fini le steak saignant au beurre noir ! Fini les bulles dans le champagne!

... Et dire que j’étais simplement en train de vous parler d’un show de salon :-)


Billetteries chéries

Revenons au Show de salon. Pourquoi les shows de salon sont de plus en plus populaires?

Payer 15 dollars pour un stationnement, 12 dollars pour dix onces de bière aussi fade qu’une blonde... Plus les taxes... Plus des frais de services (!!!). Qu’en pensez-vous?

Les frais de service… Au Québec, il s’agit là d’une invention du Cirque du Soleil via le réseau Admission qu’il a créé pour vendre ses propres billets au départ. Le coût net réel d’un frais de service avoisine les 50 cents du billet. Tout le reste est du profit net qui peut parfois, et même souvent, être supérieur à celui du producteur de l’événement et ce, sans aucune prise de risque. C’est la poule aux oeufs d’or! Une affaire où il est impossible de perdre de l’argent… Ça tient du génie capitaliste. D’ailleurs certains producteurs augmentent les frais de services pour en empocher une partie, ni vu ni connu…

Ok-ok je reviens aux Shows de Salon…


Allez-y! Faites-le! Do It!

Si quelqu'un vous propose un show de salon, foncez ! Je vous explique comment ça marche.

Un gars ou une fille ou un couple aime un artiste. Ils le contactent directement via son site ou encore Facebook donc on fait sauter deux intermédiaires: le gérant et l’agence de spectacle. Ils lui proposent de venir chanter dans leur salon, leur garage, leur jardin, leur abri tempo. Ils savent qu’ils pourront, bon an mal an installer 25-30-40 personnes dans leur espace en les asseyant sur des chaises pliantes, des poufs, des coussins, des sofas. Il divise le prix que leur demande l’artiste qui se pointera en version solo ou duo avec un très mini système de son. Cette division leur donnera un aperçu du coup par billet qu’il leur faudra charger à leurs amis. Attention n’acceptez pas les inconnus! Vos amis seulement et les amis de vos amis. Donc :

Cachet de l’artiste divisé par le nombre de spectateurs = prix du billet

À titre d’exemple je vous décris grosso modo ce que fait mon amie Nancy de Trois-Rivières. Ses trois grandes motivations sont qu’elle aime les artistes, qu’elle aime faire plaisir à ses amis et qu’elle adore créer des moments magiques qui lui laisseront des souvenirs impérissables. Nancy peut rentrer 45 personnes dans son petit salon, on est serré mais...

Le billet coûtera entre $20 et $100 mais...
- Le stationnement est gratuit
- Les consommations 10 fois moins chères et à notre goût puisqu’on les amène
- On est entre amis, on socialise facilement et c’est l’occasion de retrouvailles dans un contexte convivial et chaleureux
- On arrive à l’avance avec un petit quelque chose à grignoter et à partager, en plus de ce que l’on voudra boire.
- On discute entre amis, on se grise à bon prix, on serre la main de l’artiste qui est parmi nous.
- Le spectateur le plus éloigné est à un jet de plume de l’artiste. Pas besoin de jumelle.
- On comprend le texte…
- L’artiste en confiance se permettra des choses uniques à cette occasion.
- Après le spectacle on peut prendre le temps de finir son verre et de dégriser avant de prendre la route. L’économie du parking peut éventuellement servir de budget pour le taxi. Ou un ami, ou éventuellement une conquête, vous ramènera chez vous sans problème.
- Parfois il y a un « jam » improvisé pour les plus courageux jusqu’à tôt le matin.

Mais alors me demanderez-vous, il est où le problème? Elle est où l’arnaque? Il n’y en pas vraiment, sinon qu’un bon show de salon est quasiment acoustique donc limité au niveau des moyens. C’est autre chose. Les effets pyrotechniques dans ce cas-ci sont fortement déconseillés. Pour du gros rock lourd on oublie ça. Il faut aussi que l’hôte ait une tête sur les épaules et soit un bon organisateur.

Tous les artistes intermédiaires accepteront de faire un show de salon pour un cachet variant entre $500 et 4,000$. Marco Calliari, Marc Dery et moi-même le faisons régulièrement? C’est sûr qu’il faut nous convaincre que vous êtes fiables. Les plaisantins et les illuminés s’abstenir…

À vous de jouer!

J comme dans Jacuzzi

Cliquer pour consulter les autres articles de la série "Jamil arrive en ville"
Cliquer pour communiquer avec Jamil sur sa page Facebook