Peppermint | Le thriller efficace de la rentrée
Peppermint | Le thriller efficace de la rentrée

Publié par Clara Bich le Mar. 11 septembre 2018 à 15h30 - Contenu original
Cinéma, Entract Films, Jennifer Garner, Peppermint, Pierre Morel, Suggestions de sortie, Thriller

Crédit photos: Site officiel de Peppermint le film

Pierre Morel, à qui l’on doit les puissants Taken et From Paris With Love, revient avec son nouveau film Peppermint ! Tout aussi efficace et rythmé que ses précédents métrages, Peppermint met en scène Jennifer Garner en super-héroïne musclée de Los Angeles. Ce film se veut être un mélange entre Taken et John Wick – selon le réalisateur mais cette fois-ci, 100% féminin ; et bien que le scénario soit du déjà-vu, il vous fera passer un bon vendredi soir !


Carly fête ses 10 ans. Accompagnée de ses parents, ils vont prendre une crème glacée et elle choisit la saveur peppermint (menthe). Alors qu’ils se dirigent tous les trois vers leur auto, Carly et son père sont tués dans une fusillade. Riley, épouse et mère détruite par le chagrin, va alors s’entraîner pendant 5 ans pour tenter de venger sa famille.

Ce film d’action met en scène Jennifer Garner, plus en forme que jamais ! Connue pour son rôle de Sidney Bristow qu’elle a tenu de 2001 à 2006 dans la série Alias, Jennifer Garner démontre à nouveau tous les talents d’une opposante redoutable avec ce personnage de Riley ! Surentraînée, elle est clairement badass, ce qui a d’ailleurs suscité beaucoup de réactions en salle ! La séquence dans la boutique des piñatas a particulièrement retenu notre attention avec un très bon rythme et une réalisation parfaite, tout en gardant le parti-pris de laisser une femme face à une quinzaine d’hommes ! Pierre Morel, réalisateur français, se démarque des blockbusters américains avec ce choix d’avoir une femme comme personnage principal sans acolyte.

Les mêmes codes de montage que dans ses précédents films sont utilisés par Morel avec un style qui lui est propre : ralentis et flous sont à l’honneur lors des micro-ellipses. L’importance des réseaux sociaux dans la narration nous situe en plein dans notre époque : le retour de Riley à Los Angeles est retweeté des centaines de fois et elle utilise l’option du direct avec un smartphone pendant toute une séquence. Ces choix placent le film dans l'ère du temps et rajoutent de la crédibilité aux actions.

Jennifer Garner est également vraiment à la hauteur. Bien que son personnage ne soit pas l’un des plus difficiles à composer de sa carrière, sa performance physique est remarquable quand on la sait âgée de 46 ans et mère de 3 enfants. Le personnage de Riley, dévoué à se venger quitte à en perdre la vie, reste tout de même très humain et déchiré entre ses convictions et son bon fond. Le parti-pris de Morel de créer une super-héroïne des quartiers défavorisés de Los Angeles est un pas en avant dans le cinéma d’action américain. Peppermint est un film féministe qui met en scène une belle revanche. Comme d’habitude dans sa filmographie, Morel utilise une narration très courte qui se déroule sur 2 jours, ce qui accentue l’intensité du film.


Bien que ce ne soit pas l’un des films les plus originaux de 2018, Peppermint saura, j’espère, vous convaincre grâce à son efficacité. En salle depuis ce vendredi 7 septembre 2018, n’hésitez pas à aller voir ce bon « film-popcorn » pour vivre un agréable moment de cinéma ! Pour les plus aficionados, cela vous donnera peut-être le goût de revoir Taken, Banlieue 13 ou bien, même, de vous (re)lancer dans Alias !