Sur les routes de la Belle Province | Trois salles de spectacles qui valent le détour
Sur les routes de la Belle Province | Trois salles de spectacles qui valent le détour

Publié par Marie-Eve Boisvert le Lun. 25 février 2019 à 14h00 - Contenu original
Musique, Activité hivernale, Chanson francophone, L'Grenier, La Petite Boîte Noire, Musique émergente, Musique traditionnelle, Sortir de Montréal, Suggestions de sorties, Théâtre Les Grands Bois

Crédit photos: La Petite Boîte Noire

Bien que Montréal regorge d’offres culturelles et de sorties spectacles, on oublie trop souvent qu’il n’y a pas que dans la métropole qu’on peut tomber sous le charme d’un artiste émergent ou profiter d’une soirée musicale de qualité. Voici donc trois suggestions de salles de spectacles à moins de deux heures de la ville! , à fréquenter avec ou sans modération.


L’Grenier du Magasin général Le Brun – Maskinongé

C’est après un 60 minutes de route bien investi qu’on peut apercevoir, tout au bout du Chemin du Roy, le magasin général de Maskinongé. Ce chaleureux bâtiment construit en 1901 abrite non seulement un musée, une boutique, un café historique mais, surtout, L’Grenier, une magnifique salle de spectacle intime située à l’étage.

Née en 2010, celle-ci présente depuis ses tout débuts une programmation bien remplie, au cœur de laquelle on retrouve tout aussi bien des artistes de la relève que des noms bien établis de la scène québécoise. Ont ainsi joué sur sa – toute petite – scène: Vincent Vallières, Colin Moore, Bodh’Aktan, Bernard Adamus, Bears of Legend et Marie-Pierre Arthur, pour ne nommer que ceux-là. Et certains s'y produisent à nouveau car l’atmosphère de cette salle, feutrée et chaleureuse, permet de créer une proximité presque magique entre les artistes et le public. Il faut dire que le décor, tiré d’une histoire d’antan et parsemé de mille et un objets éclectiques, joue sûrement dans l’âme particulière que revêt l’endroit.

Curieux de découvrir cette salle unique? Il semblerait que Joseph Edgar, Dan Bigras et Canailles vont s’y produire durant le mois de mars. Et pendant qu’on y est, une autre rumeur dit que le « Baluchon du terroir », un genre de pique-nique gastronomique proposé au menu, est à ne pas manquer…

Crédit photo: Magasin général Le Brun


Théâtre Les Grands Bois – St-Casimir

C’est par l’autoroute 40, sortie 250, qu’on rejoint par la suite St-Casimir, petit village au ruisseau tranquille campé entre Trois-Rivière et Québec. C’est à cet endroit qu’a débuté en 2014 le projet brassicole Les Grands Bois, la microbrasserie ayant rapidement élu domicile dans l’ancien cinéma de la ville. La bâtisse en question, datant de 1946, avait beaucoup d’espace à offrir, et les cinq gars derrière la petite entreprise avaient quant à eux, beaucoup d’idées de grandeur. C’est ainsi que le deuxième étage du bâtiment s’est rapidement transformé en une vaste salle de spectacle de 4500 pi2 de superficie. Puis, quelque temps seulement après que les bières aient commencé à être produites au premier, on entendait déjà parler des gros noms de la musique qui seraient de passage au deuxième.

Depuis les cinq dernières années, on y a vu une pléiade d’artistes allant des vedettes internationales (Tiken Jah Fakoly, Arcade Fire, City and Colour) aux talents locaux (Patrick Watson, Lisa LeBlanc, Huber Lenoir). Une programmation impressionnante donc, qui profite non seulement aux habitants de cette petite ville de Portneuf, mais qui amène également beaucoup de visiteurs de l’extérieur qui apprécient cette escapade alliant nature, musique et plaisir.

Plaisir, bien sûr, car il n’est pas question de passer par St-Casimir sans s’accouder au bar de la taverne d’à côté, où l’on peut goûter la vaste sélection de bières artisanales du clan Les Grands Bois, qui se démarquent par leur originalité et leur qualité.

Crédit photo: Denis Baribault


La Petite Boîte Noire – Sherbrooke

C’est finalement au cœur du décor urbain de la ville de Sherbrooke qu’on retrouve la jeune salle de spectacle La Petite Boîte Noire, une OSBL qui permet entre autres le rayonnement de la scène musicale émergente en Estrie. Ce projet de mélomanes, créé il y a un peu moins de cinq ans, a d’ailleurs vu son parcours marqué par la résilience, alors qu’un incendie rasait la salle de spectacle en 2015. Une campagne de sociofinancement et quelques mois plus tard, le soutien de la communauté parvenait toutefois à faire renaître de ses cendres La Petite Boîte Noire, qui poursuit sa mission de diversification de la diffusion culturelle depuis.

Entre les murs de l’établissement, on peut sentir que ce sont les idées qui innovent et le dynamisme qui trône, alors que la salle de spectacle présente chaque mois aussi bien des concerts intimes aux styles musicaux variés que des événements littéraires ou des soirées humoristiques. Il va s’en dire que la programmation est toujours au diapason avec l’énergie étudiante qui règne dans cette ville universitaire, palpable en permanence dans cette salle de spectacle bien ancrée dans le paysage culturel sherbrookois.

L’établissement, à moins de deux heures de route de la métropole, vaut assurément la balade en voiture. D’ailleurs, l’organisme présente tout l’hiver une série mettant en vedette la nouvelle scène latine québécoise, question de réchauffer l’atmosphère en ces froids mois d’hiver. Et tant qu’à faire monter le mercure, pourquoi ne pas profiter des spas de Sherbrooke, ceux-ci faisant partie des innombrables attraits touristiques de la ville.

Crédit photo: La Petite Boîte Noire