Rocketman | Une comédie musicale brillamment réalisée et interprétée !
Rocketman | Une comédie musicale brillamment réalisée et interprétée !

Publié par Clara Bich le Ven. 31 mai 2019 à 17h30 - Contenu original
Cinéma, Dexter Fletcher, Elton John, Jamie Bell, La critique cinéma de Clara, Musique pop, Portrait, Rocketman, Taron Egerton



Rocketman, le biopic en comédie musicale sur la vie d’Elton John, est surprenant en tous les points ! Que ce soit les acteurs, la narration, les chansons ou encore les costumes : tout y est magistralement réalisé ! En salle vendredi 31 mai, courez-y !


Dès les premières minutes, nous rentrons directement dans le vif du sujet : alors que « Rocketman » s’inscrit en lettres brillantes à l’écran, le personnage d’Elton John fait exploser le titre du film en ouvrant la porte des Alcooliques Anonymes. Vêtu d’un costume orange avec des ailes, des cornes de diable et des lunettes en forme de cœur, il précise en regard caméra : « je suis addict à l’alcool, à la cocaïne, au sexe, à la boulimie et je fais des crises de colères ingérables ». Tout est dit à travers ces premiers plans audacieux : nous allons, certes, voir le côté « paillette et glam’ » de ce personnage mais nous allons aussi devoir faire face au revers de la médaille qui sera des moins agréables.

C’est grâce à la main de maitre du scénariste Lee Hall (scénariste de Billy Elliot et dramaturge britannique) que nous découvrons un film qui ne tombe ni dans le pathos ni dans le surplus. Les partis-pris narratifs sont réalisés avec beaucoup de finesse et de réflexion. Elton John, dès ses 5 ans, est bercé par ses propres paroles de chansons. En effet, celles-ci sont intégrées dans son environnement d’origine, chantées par les personnages présents dans la scène. C’est là, selon nous, que le scénario gagne des points, dans cette originalité trop rarement vue dans les biopics sur des chanteurs.

Chaque parole de chanson se mêle à la vie d’Elton John au fur et à mesure de son évolution artistique. Précisons en effet que ce biopic retrace la vie de l'artiste de sa première performance au piano lorsqu’il est âgé de 5 ans jusqu’à la sortie du clip I’m Still Standing en 1983, à quelques réarrangements chronologiques près.

C’est avec une grande rigueur d’écriture que le scénariste nous charme. L’alternance entre les réels concerts d’Elton John, les chansons intégrées dans la narration telles des dialogues et les musiques qui viennent simplement épouser les images, comme une bande sonore, est parfaitement juste. Les différentes compétences d’Elton John sont incroyablement mises en scène.

On retrouve au casting l’acteur d’à peine 30 ans Taron Egerton. Connu pour son rôle dans la franchise Kingsman aux côtés de Colin Firth (Discours d’un Roi), il nous avait laissé un souvenir mitigé de ses performances d’acteurs. Si vous étiez du même avis que nous, attendez de le (re)découvrir dans Rocketman ! Métamorphosé, Taron Egerton livre une interprétation plus que magistrale et définit à lui seul ce qu'est d’interpréter un personnage, de le vivre entièrement. Il chante en plus toutes les chansons dans le film et joue les introductions de chacune d’elles au piano : c’est brillantissime.

Le complice de vie et parolier d’Elton John, Bernie Taupin, est interprété par le délicieux Jamie Bell. Bien qu’il nous rappelle le majestueux Billy Elliot à chaque fois que nous le voyons au cinéma, Jamie Bell est encore une fois extrêmement fidèle à son personnage. Précisons aussi que le scénariste de Rocketman, Lee Hall, était également scénariste de Billy Elliot et de son adaptation pour Broadway, pour laquelle Elton John avait composé la musique. Comme quoi, tout est dans tout !

Le réalisateur, Dexter Fletcher, surtout connu comme un acteur britannique (vu notamment dans Arnaques, Crimes et Botaniques ou bien Kick-Ass) fait un excellent travail. Alors qu’il avait repris le flambeau de la réalisation du fameux Bohemian Rhapsody en 2017 après le renvoi de Brian Synger, il est cette fois-ci l’unique réalisateur de Rocketman. Il livre une réalisation extrêmement travaillée, avec des plans dignes des mythiques comédies musicales américaines. Parfois, les effets visuels et esthétiques se remarquent un peu trop, mais cela va de pair avec l’extravagance d’Elton John et donc fonctionne.

En plus de tout ça, Rocketman est une comédie musicale avec des costumes IN-CRO-YABLES. Produit par Elton John, et acclamé à Cannes, ce film vous transportera dans un univers unique, avec des chansons comme Honky Cat, Goodbye Yellow Brick Road, Rocket Man, Don't Go Breaking My Heart ou Tiny Dancer. En salle le vendredi 31 mai 2019, n’hésitez plus et courez vous perdre dans l’univers de Reginald Kenneth Dwight, alias Elton John.


Un chef d’œuvre en tout point : une réalisation impeccable qui va à cet artiste extravagant, des performances d’acteurs surprenantes, des chansons très bien interprétées, des partis-pris narratifs ingénieux, des costumes incroyables : Rocketman est LE grand film de cet été !