Les Femmelettes récidivent
Les Femmelettes récidivent

Publié par Esther Hardy le Lun. 1 février 2016 à 13h54 - Contenu original
Théâtre, Amuse-Girl, Esther aux premières loges, Francine Lareau, L'Espace La Risée, Les Femmelettes, Marie-Christine Pilotte, Marie-Lise Pilote, Véronique Pascal

Crédit photos: Olivier Sylvestre et affiche: Julie Robillard

«Les Femmelettes» présentent leur 25e cabaret mensuel, ce lundi 1er février à l’Espace La Risée. «Les Femmelettes» ce sont 12 copines, qui, comme elles le disent si bien, cumulent ensembles 135 années d’expériences professionnelles de scène. Chaque premier lundi du mois, elles nous donnent rendez-vous à l’Espace La Risée - lieu tout indiqué pour des femmes qui nous donnent plus qu’une risette à chacun de leur spectacle - pour nous présenter le fruit de leur travail, soit des numéros en solo, en duo ou en groupe qu’elles fermentent dans leur giron artistique et présentent dans ce cabaret laboratoire.


En d’autres termes, je définirais «Les Femmelettes» ainsi : une bande de drôles de saltimbanques déjantées, féminines, originales et enthousiastes qui sont assez audacieuses pour produire un cabaret par mois à la Risée. Pleines de fougues, d’amour pour le public et pour la scène, : Anka Rouleau, Céline Brassard, Catherine Hamann, Marie-Christine Pilotte, Francine Lareau, Véronique Pascale, Josiane Aubuchon, Anna Moulounda Beaupré, Linda Bouchard, Julie Dignard, Julie Robillard et Nadine Massie conçoivent elles-mêmes leur numéro dans un esprit ludique pour amuser leur fidèle public.

Créées en 2013 d’un désir artistique de s’autoproduire, «Les Femmelettes» en sont à leur 3e année. Elles créent tout à partir de leur inspiration. De l’écriture à la production, elles n’ont comme seul appui leur marraine-fée, la tout aussi déjantée, Marie-Lise Pilote.



Courtoisie


Voici ce que Josiane Aubuchon nous dit de leur collectif ad hoc :

«Il n'y a pas de règles strictes aux Femmelettes. Notre premier but est de s'amuser, d'offrir un numéro différent et inédit par mois. (…) Habituellement les performances se situent aux alentours de 8 à 10 minutes. D'ailleurs, tout est possible à nos cabarets, pour un soir une artiste solo peut s'acoquiner à une autre femmelette et soumettre un sketch, par exemple. On peut assister à de la chanson, de la danse, du théâtre et évidemment de l'humour. Tout se veut ludique.»

Ces numéros inédits font parfois des petits, les membres des Femmelettes produisent aussi leur propre spectacle inspiré de ces numéros. De là l’aspect laboratoire de ce rendez-vous mensuel.



Affiche: Julie Robillard


Comme comédienne et auteur, je suis pleine d’admiration pour ces 12 copines qui se sont donné une discipline de création, et se sont engagées non seulement à créer et présenter, mais aussi à produire chaque mois le fruit de leur travail. Donc, en quelques mots, mis à part leurs engagements et leurs nombreux contrats de comédiennes, d’auteurs, ou de metteurs en scène et sans oublier bien sûr, leur travail alimentaire, elles arrivent à écrire, répéter et produire rubis sur ongle, un numéro de 8 à 10 minutes chaque mois.

De plus, présenter ses propres textes demande du courage. On se lance sans filet. Normalement un comédien aborde un texte avec une liberté de création et d’interprétation. Étant comédienne et auteur, cette distance est absente pour elles, alors le stress est d’autant plus intense au moment de la performance. Et leur délai mensuel est court. Heureusement, «Les Femmelettes» ont leurs admirateurs, elles ont fidélisé leur public. Il les encourage avec ferveur et les suit depuis leurs tout premiers débuts.

Crédits: Marie-Pierre Charbonneau


«Les Femmelettes» nous font rire, nous choquent, nous étonnent, nous touchent et nous charment. Chacune d’elles étant aussi admirative du travail et de la signature des autres, elles nous inspirent à redoubler d’intérêt pour leur art très personnel.

Si ce lundi, il vous est impossible d’assister à leurs folies, aucun problème, vous pouvez vous reprendre tous les premiers lundis du mois jusqu’en mai, soit les 7 mars, 4 avril et 2 mai 2016, toujours à 20:00, au 1258 rue Bélanger, Montréal (Tarif: 15$ à la porte). Elles feront aussi une série "best of" les 4-5 et 6 juin. Vous pouvez réserver votre place à tarif privilégié sur atuvu.ca ou acheter votre billet sur la La Vitrine.