DakhaBrakha et Kleztory : Bouffée d'énergie et de joie de vivre
DakhaBrakha et Kleztory : Bouffée d'énergie et de joie de vivre

Publié par Luce Langis le Mer. 5 avril 2017 à 17h00 - Contenu original
Musique, DakhaBrakha, Kleztory, Musique du monde, Place des Arts, Suggestions de sorties, Wilfrid-Pelletier

Crédit photos: Courtoisie Riot Artists et Amérix Artists

Mercredi prochain, le 12 avril 2017, et pour un soir seulement, la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts présente un spectacle de world music hors du commun. Il s'agit d'un programme double, réunissant le quatuor ukrainien DakhaBrakha et le groupe montréalais Kleztory. Le dénominateur commun de ces deux groupes est une musique issue des traditions de l'Europe de l'Est, dégageant une folle et contagieuse joie de vivre, ainsi qu'une envie irrépressible de danser. Il suffit d'en écouter un court extrait pour vous en convaincre...


Le groupe DakhaBrakha, formé il y a une dizaine d'années, reprend des chants populaires et folkloriques issus d'une musique traditionnelle ukrainienne, mêlant leurs sources musicales à celles de la modernité, afin d'assurer la transmission de leurs traditions. Vêtus de leurs magnifiques costumes traditionnels et jouant d'instruments anciens autant que modernes, les quatre membres du groupe formé de trois femmes, soient Olena Tsybulska (voix et percussions), Iryna Kovalenko (voix, djembe, flûte, buhay, piano, ukulélé), Nina Harenetska (voix, violoncelle) et d'un homme, Marko Halanevych (voix, gobelet tambour, tabla, didgeridoo, harmonica, accordéon, cajon) sont des virtuoses accomplis, et nous transportent, par la magie de leurs chants polyphoniques, dans la forêt enchantée d'un monde surprenant, magique et envoûtant.



Quelques notes issues de forêts lointaines, telles des gouttes d'eau éparses, oubliées d'une lointaine pluie; des chants d'oiseaux qui s'élèvent, rares, timides, puis qui se répondent... une flûte enchantée qui est de la partie, puis toute la forêt qui s'enflamme, qui rit et qui brûle sous vos oreilles éblouies... puis vos pas qui ne veulent plus rester à l'écart de la fête, et qui se mettent à danser d'eux-mêmes... Voilà la joie débordante de vitalité à laquelle vous convie DrakhaBrakha....



Bien qu'ambassadeurs d'une musique envoûtante aux accents uniques, le groupe a tout de même les pieds bien ancrés dans le réel et la modernité. Ils profitent de leur passage dans les pays visités pour porter leur message social et politique, car l'heure est grave, pour tous les pays du globe, et les choses doivent être dites, noir sur blanc, et les trahisons, pointées du doigt.


Kelztory


L'autre partie du spectacle est assurée par le groupe québécois Kleztory. Les cinq membres de ce groupe, c'est-à-dire Airat Ichmouratov (clarinette, compositeur et arrangeur), Elvira Misbakhova (violon, alto), Mark Peetsma (contrebasse), Mélanie Bergeron (accordéon, compositeur) et Dany Nicolas (guitariste) proviennent de différentes cultures (russe, québécoise, canadienne anglaise, moldave) ainsi que de formations et de sensibilité musicales diverses. Ces musiciens expérimentés recréent la virtuosité et l'émotion propres au style Klezmer.


Le Klezmer est une musique traditionnelle associée aux cultures juives hassidique et ashkenaze. Il est issu des villages d'Europe de l'Est, où les musiciens juifs itinérants, appelés « Klemorims » animaient les fêtes et les mariages. Le klezmer est présent dans cette région à partir du Moyen-Âge jusqu'au début du 20e siècle. Cette musique, à la sonorité si distinctive, est caractérisée par ses rythmes syncopés, sur lesquels s'appuient des solistes se lançant parfois dans de longues improvisations.




Ces musiciens chevronnés, tous issus de la tradition musicale classique, ont su briser les chaînes de la musique classique pour s'aventurer dans l'improvisation de cette musique qui allie le jazz et le swing. Le groupe Kleztory, créé en 2000, jouait d'abord dans la rue, pour se faire connaître. Depuis, il a fait bien du chemin... Mondialement connu, il a donné plus de 800 spectacles à travers le monde, enregistré 4 disques et récolté des prix prestigieux.


Leur musique, requérant une virtuosité et une discipline absolues, est des plus impressionnantes. Elle force l'admiration. Il suffit d'en écouter quelques extraits pour voir combien elle est vivante, vivace, débordante d'énergie et chargée de joie et d'enchantement.


Bref, ce programme double, présenté mercredi prochain le 12 avril à la Place Des Arts, est une occasion à ne pas manquer. C'est une boule d'énergie, de vivacité et de gaieté qui vous fera oublier, assurément, les affres de notre si long hiver...