FCIM | Le Policier 
Cinéma
Mar. 13 mars 2012 à 19:00
Cinéma du Parc
3575, av. du Parc, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

«Le policier» raconte la vie d’un tireur d’élite israélien, un combattant au nom du pays. Je voulais observer cette personne qui vit la guerre permanente, « notre » guerre permanente, aux moments les plus quotidiens, les plus simples, les moins dramatiques. En décrivant la vie de tous les jours d'un combattant ou d'un tueur (cela dépend du point de vue), je voulais observer dans quelle mesure le combat et la violence peuvent faire partie des gestes physiques, des comportements routiniers. Le personnage principal est à la fois fort et violent, puisqu’il fait régner l’ordre dans la ville, et à la fois tendre avec sa femme, viril avec ses amis, respectueux avec sa mère, cruel avec ceux qui sont hors de son groupe.

Il prend soin de son corps, parce qu’en Israël il y a un rapport au corps et à la sexualité très important mais également parce que même dans ses moments les plus paisibles, il s’entraîne pour son prochain défi personnel, qu’il drague une serveuse ou qu’il exerce son métier. J’ai donc rassemblé en lui toutes les caractéristiques des hommes de ce pays pour en faire presqu’un archétype. Le policier du film est un concentré de la virilité israélienne, une version condensée, primaire et améliorée.

De Nadav Lapid - 2011 - 105 min



www.fcim.ca

  FCIM | Le Policier

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Un sac de billes | Première VIP MTL
  Un sac de billes | Première de Québec
  Nelly d'Anne Émond
  Programme de courts métrages québécois
  Shit Happens
  My Cousin Rachel | Première à Montréal
  Tanna l Première
  King Dave de Podz
  Megan Leavey



Vos commentaires

Le Policier  
Ok 3

Raissa D.
Mer. 14 mars 2012



Petit suspense  
Trois sitautions. Troupe anti-terroriste, les revendicateurs (terroristes) et le pouvoir économique ( les riches). Malgré la situation de prise d'otage, suspense mitigé. Un peu de longueur.

Jean Marc G.
Mer. 14 mars 2012