Monsieur Lazhar  
Cinéma
Dim. 14 octobre 2012 à 14:00
Maison de la culture Marie-Uguay
6052, boul. Monk, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

Note: Projection suivie d'une discussion.

Apprenant la mort subite d’une enseignante du primaire dans le journal, Bachir Lazhar, un Algérien de 55 ans, frappe à la porte de l’école pour offrir ses services à titre de remplaçant. L’immigrant sera rapidement embauché et fera ainsi son entrée sur le marché du travail québécois, dans un établissement scolaire en situation de crise, alors qu’il vit lui-même une tragédie personnelle.

Durée : 94 minutes.
Une discussion suivra la projection.

Dans le cadre de l'évènement Conseil des Arts de Montréal en tournée

  Monsieur Lazhar

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les 4 haïssables | Ça va fesser!
  La liste de mes envies
  Cheval-Artiste | Spectacle équestre
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  Dix La pièce
  Une ostie de fin de semaine
  Équilibre | Spectacle équestre
  Indiscrétions publiques 2017
  Sherlock Holmes contre les incendiaires
  Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? à Laval!
  Salut Claude !
  Le Diable est dans les détails
  Docteur, j'veux être belle!
  Félix et Compagnie: Chansons, humour...
  Merri dans La Grand'messe



Vos commentaires

Immigration,deuils, éucation  
La réputation de ce film n'est plus à faire. Je suis bien heureuse de l'avir enfin vu. J'évite habituellement les films traitant d'éducation ou plus précisément les films memmatn en vedette des super profs et je dois avouer qeu celui-ci ne m'a pas dérangé et m'a plus. Bien que jetant sous forme de clin d'oeil humoristique un petit regard critique sur ce qu'est devenue l'École (enfin on montre ouvertement l'application de cete réforme), c'ets surtout l'histoire de ces deuils à plusieurs niveaux qui nous touche. ON oublie trop souvent que derrière ces immigrants qui quittent tout ce qu'ils possèdent dans leur pays natal pour venir ici, se cachent très souvent des drames,

Chantal S.
Dim. 14 octobre 2012