Eden Motel 
Théâtre
Ven. 18 avril 2014 à 20:00
Espace Libre
1945, rue Fullum, Montréal
  Carte
24.00$ / 25 % de rabais! (Régulier:32.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Instructions de récupération spéciales. Lisez bien votre reçu de réservation.

Un homme échoué dans un motel d’autoroute rencontre d’autres naufragés du rêve américain en plein petroleum tremens… Nous avons le meilleur niveau de vie, mais un taux de suicide parmi les plus élevés… Pourquoi? Notre mode de vie nous tue, et pourtant d’autres sont prêts à mourir pour avoir une chance à notre téléréalité, une chambre en notre paradis de motel… Pourquoi ? Eden Motel, d’Hôtel-Motel.

Et vous… Êtes-vous heureux ?Parce que ça peut pas être juste ça…La vie ne peut pas être juste une mise en attente. Parce que le paradis doit pas être un fonds de retraite; parce que la liberté peut pas arriver au même moment que le cancer; parce que l’espoir doit pas être juste un numéro chanceux nul si découvert; parce l’amour devrait pas être un virus iloveyou.com multi résistant qu’on attrape en solitaire; parce que la tendresse devrait pas être un centerfold en papier glacé; parce que les contacts humains devraient pas attendre pour garder leur priorité d’appel. […] Parce que tout ça, je suis parti.



www.espacelibre.qc.ca/eden-motel

  Eden Motel

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Christine Tassan Trio Jazz Manouche
  Par 5 chemins | Guillaume Martineau
  Les Murènes
  Le meilleur des années 60
  Mardis métissés – John Kinsha - Genèse
  MIGUEL DE ARMAS LATIN JAZZ QUARTET
  Un Piano romantique... pour la St-Valentin!
  Les tireux d'roches
  Chantons Noël avec Cavelle-Nell Romeo
  Le grand bal de Noël – Jeunesses musicales
  JAMES GELFAND & JEAN-PIERRE ZANELLA QUARTET
  Hommage à David Bowie
  Quartom – Acte III
  Lukas Geniušas
  Colin Hunter



Vos commentaires

Je veux plus d'espace pour tout dire! Wow such theatre...  
Drôle, excitant, triste, parfois traumatisant, autant d’addjectifs pour décrire une même pièce. Je suis allée au théâtre sans la moindre attente, et Eden Motel a surpassé tout ce que j’aurais pu espérer. Le casting était d'une justesse incroyable. On croyait autant au personnage du petit acteur quand il incarnait le petit garçon qu'un violent voleur en fuite. Le jeu des acteurs était tout à fait transcendant. Je suis peut-être un peu prude mais la nudité a tendance à me mettre mal à l"aise et à me sortir de l'histoire car je me met à penser au courage de l'acteur-trice qui se dénude, aux raisons qui poussent le scénariste à faire se dénuder ses personnages, bref, à me poser des questions plutôt qu'à d'être dans l'histoire. L'actrice qui incarne le personnage de Wendy a su éviter la nudité sans nuire à la crédibilité de son interprétation et je me dis, on est au théâtre, si on arrive à s"imaginer au bord de la mer, on peut arriver à s'imaginer qu'un personnage est nu même s'il ne l'est pas littéralement, par exemple, en l'appelant "le tout nu" ou en donnant un costume particulier "représentant la nudité ou encore, en donnant des indices dans les dialogues sur la nudité des personnages. Mais bon, il ne s'agit que d'un point de vue personnel, et tout ce que je déplore, c'est le fait de perdre un peu l'effet d'être "dans" la pièce à cause de la nudité. Sinon, j'ai capoté ,ma vie (dans le bon sens du terme!) quand l'acteur principal s'est mis à "nager" d'une rangée de siège à l'autre. Le texte rappelant parfois le Crash de Ballard était très fort, graphique, percutant. Et ça me parlait vraiment. L'utilisation des jeux de langages, du rythme, de la musique (une chance qu'il y avait la musique parce qu'avec un texte aussi intense ça devenait dur de rester attentif des fois... et quel sacrilège quand c'est aussi bon!) était bien dosé. Mais vraiment, le travail des acteurs, ... excellent. Il me reste pas assz de caractères pour dire tous les compliments que j'aurait à ajou

Amélie T.
Mar. 22 avril 2014